Accueil Monde France

Pédocriminalité en France: le fonds d’indemnisation des victimes sera financé par les «biens» de l’Eglise ou un «emprunt»

La Conférence des évêques de France et des diocèses a annoncé lundi s’être engagée à « abonder » le fonds d’indemnisation des victimes de pédocriminalité dans l’Eglise « en se dessaisissant de biens immobiliers de la Conférence ».

Temps de lecture: 2 min

Les évêques se sont engagés à « abonder » le fonds d’indemnisation des victimes de pédocriminalité dans l’Eglise « en se dessaisissant de biens immobiliers de la Conférence des évêques de France et des diocèses », a annoncé lundi le président de la CEF.

En outre, s’il le faut, « un emprunt pourra être souscrit pour anticiper les besoins », a ajouté Eric de Moulins-Beaufort devant la presse à l’issue de l’assemblée plénière de la CEF.

Un juriste dirigera une instance de « réparation »

Par ailleurs, les évêques ont décidé la constitution d’une instance nationale indépendante de reconnaissance et de réparation, qui instruira les demandes des victimes de violences sexuelles et sera dirigée par la juriste Marie Derain de Vaucresson, a annoncé Mgr de Moulins-Beaufort.

Il s’agit d’une des résolutions adoptées par l’épiscopat, dévoilées par Eric de Moulins-Beaufort, le président de la Conférence des évêques de France (CEF), lors d’une conférence de presse à Lourdes. Mme Derain de Vaucresson, ancienne défenseure des enfants, constituera « son équipe à sa guise sur le modèle de la commission Sauvé », a-t-il précisé.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs