Accueil Société Régions Bruxelles

Pistes cyclables: l’avenue de Tervueren sous tension

La création de pistes monodirectionnelles imposée à la Région par Etterbeek crispe la ministre qui n’approuve pas la méthode. Woluwe-Saint-Pierre entre dans la danse.

Article réservé aux abonnés
Journaliste service Bruxelles Temps de lecture: 4 min

Les premières bermes ont fait leur apparition, ce lundi matin, sur le tronçon de l’avenue de Tervueren, entre Mérode et Montgomery, à Etterbeek. Comme annoncé, le Soir de lundi, la commune a décidé de passer à l’action pour créer deux pistes cyclables monodirectionnelles sur cette voirie régionale estimant qu’après deux ans de discussions et un accord trouvé entre les parties, ladite Région n’avait pas toujours pas fait avancer le dossier et ce, alors que le trafic des deux roues ne cesse d’augmenter sur cet itinéraire aujourd’hui très mal fagoté et source de danger pour ces utilisateurs.

Par ordonnance de police, le collège etterbeekois passe donc en force et opte pour deux pistes séparées plutôt que pour la piste bidirectionnelle que la Région souhaitait tester durant deux ans. Sans pour autant donc être passé à l’action jusqu’ici. La ministre Elke Van den Brandt (Groen, Mobilité) n’a été avertie que dimanche soir des intentions de la commune d’Etterbeek.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Dupont Vincienne, mercredi 10 novembre 2021, 7:25

    Van den Brandt qui condamne les méthodes brutales et la stratégie du fait accompli du bourgmestre d'Etterbeek, c'est l'hôpital qui se moque de la charité. Tracer des pistes cyclables sauvagement et sans réflexions sur les routes, c'est ce qu'elle fait elle-même depuis des années.

  • Posté par STORDIAU Pierre, mardi 9 novembre 2021, 11:00

    Elke VDB est surtout une "ministre de l'immobilité" et simplement "Anti-Voiture" (même électrique) ... quitte a étrangler tout Bruxelles !

  • Posté par J.-M. Tameyre, lundi 8 novembre 2021, 21:23

    Ce que veut Van den Brandt, c'est la ruine de Bruxelles puis la main-mise flamande sur la capitale à bas prix, quand le budget régional sera devenu intenable. Ca commence par pourrir la vie des commerçants et des habitants qui ne pourront même plus recevoir des amis de province en visite.

  • Posté par Moriaux Raymond, lundi 8 novembre 2021, 18:19

    La bonne nouvelle en tout cas, c'est le réveil des bourgmestres face à cette ministre autiste et narcissique qui se croit tout permis et qui apprécie mal d'être traitée comme elle traite les autres tous les jours depuis qu'elle est là. J'espère que cette résistance s'étendra comme une tache d'huile. Quant aux "énormes détours" que les cyclistes riverains (qui, on l'espère, ne sont quand même pas les seuls pour lesquels on va faire tout ce bazar) devraient faire pour traverser l'avenue (sous entendu en passant par les carrefours existants), je rigole. De Mérode à Montgomery, il y a quoi, 600 mètres max ?

  • Posté par massacry olivier, lundi 8 novembre 2021, 23:46

    Au final cette querelle de parti ( ç'est ma vision) va aboutir à une solution bancale, frustrant tout les usagers. Si l'on veut vraiment améliorer ce quartier, il faudrait des travaux de réaménagement de grande amplitude, que personne ne fera ( j'inciste, surtout concernant la partie "piétonnière" du rond-point Mérode à l'avenue des Celtes). Et pour info, il existe un passage souterrain sous l'avenue de Tervuren qu'il ne devrait pas être trop compliqué d'adapté aux cyclistes).

Plus de commentaires

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs