Accueil Société

Coronavirus: l’opposition met en péril l’activation de la loi pandémie

La séance a été suspendue à deux reprises sans que le problème puisse être résolu.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Plusieurs groupes de l’opposition ont demandé lundi en commission de l’Intérieur de la Chambre une deuxième lecture de la proposition de loi qui confirme l’arrêté royal du 28 octobre portant la déclaration de la situation d’urgence épidémique.

Ce faisant, l’approbation du texte en commission serait retardée de cinq jours et l’arrêté royal deviendrait dès lors sans objet puisque cette confirmation doit intervenir dans les 15 jours. La séance a été suspendue peu avant 19 heures. Un avis a été demandé aux services juridiques de la Chambre. Il sera soumis à la conférence des présidents qui se réunira mardi à 12 heures.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par P AR, lundi 8 novembre 2021, 23:17

    Retour du débat démocratique ?

  • Posté par Giefvan Agathe, lundi 8 novembre 2021, 23:00

    Rabozee, c'est le fait des systèmes dictatoriaux de discréditer toute opposition comme extrême-gauche ou extrême-droite. Vous préférez sans doute le système de parti unique, c.a.d. en Belgique un gouvernement sans opposition ? La particratie fait que les élus de la majorité votent sans réfléchir ; heureusement que l'opposition pose des questions de sauvegarde.

  • Posté par massacry olivier, mardi 9 novembre 2021, 17:00

    <ils jouent le petit jeu>

  • Posté par massacry olivier, mardi 9 novembre 2021, 16:59

    Non Mme Giefvan, le nationalisme flamingant n'est pas un artifice contingent! Je note que le Cdh dans l'opposition, et qui ne mache pas ses mots pour critiquer la gestion de cette crise, ne rentre pas dans ce jeu d'une opposition totale et simpliste en refusant cette loi. Vous noterez que personne ne juge le cdh d'extrème droite, malgré sa place dans l'opposition, tout simplement parce que ce partis n'est pas d'extrème droite, contrairement au VB et NVA. Et pour l'instant il joue le petit jeu du < nationalisme> flamand, refusant de céder la place au Fédéral pour cette gestion de crise.

  • Posté par Giefvan Agathe, mardi 9 novembre 2021, 13:27

    Raspe, Massacry : vois commettez la malhonnêteté intellectuelle de voiler la réalité générale que je soulève par des considérations contingentes. Je me fiche ici du covid ou de la nature des partis. Je constate que quand on "procruste" tous les partis autodésignés "acceptables" dans une majorité (presse-bouton), il ne faut pas reprocher à l'opposition de faire son travail sous prétexte qu'elle ne représente qu'un quart des électeurs qu'on définit à l'avance comme non pertinents (très démocratique!).

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs