Accueil Monde Europe

Royaume-Uni: face à la tourmente, Boris Johnson choisit la fuite

Le Premier ministre ne s’est pas rendu au débat sur les problématiques du système de normes et de code de conduites du parlement britannique. La semaine dernière, un vote qui annulait la suspension d’un député tory accusé de lobbying a été annulé.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Face aux accusations de l’opposition, Boris Johnson refuse de s’excuser. Alors que le parlement britannique est en ébullition depuis une semaine à cause des problèmes de conduite d’un des députés tories et du vote imposé par le gouvernement pour essayer de lui sauver la mise, le Premier ministre ne s’est pas rendu au débat d’urgence organisé hier à la Chambre des Communes. Boris Johnson avait une visite prévue de longue date dans un hôpital de Northumberland, dans le nord de l’Angleterre et a expliqué ne pas pouvoir annuler ce déplacement, notamment pour rappeler l’urgence de se faire vacciner contre le covid. Pourtant, son rôle de leader du Parti conservateur était au cœur du débat. La semaine dernière, le Premier ministre avait donné l’ordre de voter contre un rapport indiquant que le député Ower Paterson devait être suspendu 30 jours de la chambre des Communes pour avoir fait du lobbying pour deux entreprises privées. Ce vote avait révulsé l’opposition qui avait dénoncé une honte faite au parlement.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs