Accueil Opinions Éditos

Le défi démocratique de la droite française

La tentation radicale serait tout simplement suicidaire pour la droite. Si elle venait à s’égarer dans le champ extrême, elle n’y perdrait pas seulement son âme mais précipiterait aussi son déclin.

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 3 min

Ce n’est pas une primaire comme une autre qui vient de démarrer au sein de la droite française. Pas un « concours de beauté » pour désigner, parmi les cinq prétendants à la candidature à l’Elysée, celui ou celle qui tentera « simplement » de gagner pour cinq ans le pouvoir.

C’est aussi un défi démocratique qui attend l’une des plus anciennes familles politiques françaises, celle qui a donné au pays cinq de ses huit présidents sous la Ve République. Un défi car dans un paysage totalement éclaté depuis l’élection à la présidence d’Emmanuel Macron en 2017, ce n’est rien moins que sa survie que jouera la droite au mois d’avril prochain.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Chalet Alain, dimanche 14 novembre 2021, 2:25

    Ce QUI reste.

  • Posté par Giefvan Agathe, mardi 9 novembre 2021, 13:38

    Je cite : « Car, c'est bien connu, l'électeur préfère toujours l'original'à la copie. » Puis, paragraphe suivant, « Sarkozy avait réussi à siphonner les voix du Front National. » P et non-P, une des deux propositions est forcément fausse ! Voilà ce qu'est un/e journaliste : une machine à lieux communs, sans vérification élémentaire du réel ou de la logique.

  • Posté par Ballez Guy, mercredi 10 novembre 2021, 11:30

    Ça, c'est de la "logique classique des propositions" mais Mme Meeskens n'adhère pas à cette logique ni LE SOIR en général. Seul le principe "la gauche c'est bien, la droite c'est mal" prévaut. Tout le reste est, pour eux billevesée. Une pensée émue tout de même pour cette éminente journaliste, qu'est-ce qu'elle doit souffrir en France !

  • Posté par Monsieur Hadrien, mardi 9 novembre 2021, 10:57

    Si je comprend cet édito, on ne peut rester démocrate si on n'est pas convaincu des bienfaits de l'immigration et de l'islam. Deux poids deux mesures: l'anticlérical est admis, pas l'islamophobe. C'est ainsi qu'on crée Zemour.

  • Posté par de liedekerke pierre, mardi 9 novembre 2021, 17:47

    Pourquoi lier immigration et islam? Comme font certain :-)

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs