Accueil Société

Coronavirus: les contaminations et les hospitalisations en hausse (infographie)

Actuellement, la plupart des indicateurs sont toujours en hausse. Seul le nombre de décès est en baisse de 8 % par rapport à la période précédente.

Temps de lecture: 1 min

Entre le 30 octobre et le 5 novembre, une moyenne de 7.867 personnes ont été contaminées chaque jour par le covid, selon les chiffres de l’Institut de santé publique Sciensano publiés mardi. Il s’agit d’une hausse de 4 % par rapport à la semaine précédente.

Entre le 2 et le 8 novembre, 183,3 admissions quotidiennes à l’hôpital de patients atteints du coronavirus ont également été enregistrées, en augmentation de 21 % par rapport à la période de référence précédente. Il y a désormais 2.071 patients hospitalisés traités pour le covid dont 418 en soins intensifs.

Du 30 octobre au 5 novembre, 20 personnes par jour en moyenne sont décédées des suites du virus, une baisse de 8 % par rapport à la période de sept jours précédente.

Quelque 75.400 tests en moyenne ont par ailleurs été effectués quotidiennement (-7 %), pour un taux de positivité de 11,2 %.

Le taux de reproduction du virus atteint lui 1,13.

Coronavirus: vers un rappel pour tous les vaccinés Johnson & Johnson et AstraZeneca

Une étude américaine indique que l’efficacité du vaccin unidose Johnson & Johnson tombe à 13 % au bout de six mois. Les ministres de la Santé belges évalueront mercredi l’opportunité de proposer une dose supplémentaire aux 400.000 Belges concernés ainsi qu’à ceux qui ont reçu de l’AstraZeneca.

Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

Il risque d’y avoir pas mal de monde dans les centres de vaccination cet automne-hiver. Les retardataires d’abord, ceux qui se laissent convaincre, généralement dans le but d’obtenir l’indispensable pass sanitaire. Les éligibles à une dose de rappel ensuite, on dit un « booster » dans le jargon. Actuellement, il s’agit des immunodéprimés, des plus de 65 ans et d’ici quelques jours des soignants au sens très large du terme.

Au moment d’écrire ces lignes, il n’était pas encore question formellement d’offrir un rappel à l’ensemble de la population. Certains ministres y sont pourtant déjà favorables comme les Flamands Jan Jambon (N-VA), Wouter Beke (CD&V) ou encore la Wallonne Christie Morreale (PS). A l’inverse du Conseil supérieur de la Santé (CSS) qui a conclu la semaine dernière dans un rapport qu’aucune preuve scientifique ne justifiait l’utilité d’une troisième dose pour tous. Ce qui ne veut pas dire que cela ne sera jamais le cas.

PROTECTION VACCINALE

En attendant, le même CSS continue de se pencher sur des cas concrets comme la troisième dose pour les personnes atteintes de comorbidités (obésité, hypertension…). Plus proche de nous, ce mercredi a priori, le CSS donnera son avis sur l’opportunité de vacciner une fois de plus tous ceux qui ont reçu de l’AstraZeneca (1,4 million de Belges) ou du Johnson & Johnson (un peu plus de 400.000). Sachant que la majorité des personnes qui ont reçu l’AstraZeneca appartient aux catégories déjà éligibles à la troisième dose, la surprise concernera plutôt ceux qui avaient reçu la dose unique de Johnson & Johnson.

Du moins, si l’avis du CSS arrive aux mêmes conclusions qu’une étude publiée la semaine dernière dans la prestigieuse revue Science. Une équipe de scientifiques a comparé l’efficacité des trois vaccins autorisés aux Etats-Unis (Pfizer, Moderna et Johnson & Johnson) sur les vétérans ce qui représente 2,7 % de la population soit 780.000 personnes. L’étude conclut que le vaccin de Moderna est celui qui protège encore le plus au bout de six mois puisqu’il garde une efficacité de 70 %. Le Johnson & Johnson tombe par contre lui à 13,1 %.

Un pari raté

Une chute spectaculaire qui n’étonne pas Michel Goldman, immunologue à l’ULB. Ce dernier considère d’ailleurs qu’il faudrait administrer une dose supplémentaire de vaccin Moderna ou Pfizer à tous les Belges de plus de 41 ans qui ont été vaccinés avec le vaccin Johnson & Johnson, en donnant la priorité aux séniors. « L’administration d’une seule dose de ce vaccin résultait plus d’un pari stratégique que d’un choix basé sur la science », détaille le spécialiste. « Tous les schémas de vaccination basés sur des vaccins utilisant cette technologie (vecteur adénoviral) comportent deux doses, y compris le vaccin de Johnson & Johnson contre le virus Ebola, vaccin basé sur le même vecteur que celui que la firme a utilisé pour son vaccin covid. »

Michel Goldman note encore que si les essais cliniques du vaccin Johnson & Johnson à une dose se sont révélés concluants, ils ont été réalisés avant l’arrivée du variant delta. « La protection n’avait pas été évaluée au-delà de quelques semaines. La firme elle-même vient d’annoncer des résultats montrant qu’un rappel de son vaccin après six mois multiplie par le neuf les taux d’anticorps produits. » D’où l’intérêt d’un rappel chez tous ceux qui ont reçu une dose il y a six mois ou plus.

A discuter

Même si les données scientifiques sont assez claires, il n’est pas certain qu’une décision sera déjà prise ce mercredi au niveau politique lors de la CIM Santé. Dans l’entourage des ministres concernés, on confirmait simplement que le point avait été ajouté à l’agenda (alors que cela n’était pas prévu à la base). Il nous revient que certains préféreraient que l’on arrête de fonctionner catégorie par catégorie mais plutôt que l’on attende tous les avis du CSS pour ensuite annoncer une fois pour toutes que l’on propose la troisième dose à l’intégralité de la population.

Dans tous les cas de figure, la Belgique dispose d’un stock de doses suffisant pour vacciner toutes ces personnes, nous assure-t-on à la task force vaccination. La troisième dose (ou deuxième pour ceux qui ont reçu un Johnson & Johnson) reste par ailleurs une recommandation, une invitation. Pas question pour l’instant de la rendre indispensable pour avoir un Covid Safe Ticket, le fameux pass sanitaire, en bonne et due forme. Pour l’instant.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

21 Commentaires

  • Posté par Moriaux Raymond, mardi 9 novembre 2021, 12:17

    Je suis persuadé que les habituels raconteurs de carabistouilles de ce forum (ils se reconnaîtront) n'ont en réalité comme objectif que de provoquer la réaction des gens raisonnables. Ils ne peuvent espérer exercer la moindre influence sur le lectorat du Soir, lequel est d'ailleurs assez réduit (en tout cas les lecteurs abonnés et friands des commentaires). Il ne s'agit pas d'un "réseau social", dont la pénétration dans l'opinion "lambda" est bien plus grande. Passer son temps à vouloir rectifier leurs hérésies est tout simplement perdre son temps. Mais j'avoue que la tentation est grande, ce qu'ils savent pertinemment...

  • Posté par Dedecker Nicolas, mardi 9 novembre 2021, 10:11

    Donc tous les gens qui ont fait le vaccin j&j une dose pour « avoir la paix », « pour pouvoir partir en vacances tranquille », plus récemment « pour pouvoir boire un verre, aller à un concert ou faire du sport », ont le cst alors que les non vax ne l’ont pas? On savait ce pass complètement absurde, liberticide et honteux mais maintenant que le chiffre « officiel » d’efficacité sur les contaminations est de 13% (lol, autant boire un jus d’orange), qu’est ce que notre cher gouvernement (et les inquisiteurs du dogme sanitaire actifs sur ce forum) va nous sortir comme argument raisonnable pour justifier son cst de merde, son incompétence et son infamie ?

  • Posté par massacry olivier, mardi 9 novembre 2021, 17:52

    Pauvre petit nicolas on dirait que tu te réjouis de cette nouvelle. Saches que les causes, motivations que tu attribues aux personnes vaccinées, ne sont que tes phantasmes, bon nombre de gens se vaccinent pour des raisons plus matures, mais bon nous savons que tu ne penses pas aux autres, alors savoir pour savoir ce qu'ils pensent tu fais de projections des tes loisirs égocentrés. Concernant le cst à leur encontre est aussi recommandé histoire de ne pas les exposés inutilement. Même si pour l'instant il n'y pas de quoi s'inquiéter, ce vaccin J&J a été administré à un nombre plus réduit de personnes ( à la louche, 4.5%), et beaucoup plus récemment, surtout en Juillet. La dose de rappel qui va leur être proposé leur redonnera la protection voulue. Ce cst te fout en rogne, change tes loisirs, pauvre petit, te contrarie, alors tu jure à l'infamie. Mais derrière reste toujours la question en suspend de la vaccination, et sur ce points tu restes un antivax fébriles, tes arguments ne valent rien tant ils relèvent de la manipulation et de la tromperie. Penser aux autres t'indifère.

  • Posté par collin liliane, mardi 9 novembre 2021, 13:26

    Cela fait rire de vous entendre dire que certains sont à côté de la plaque, alors qu'il n'y a jamais eu un seul de vos commentaires qui s'en soit jamais approché à moins de quelques centaines de km. Même les gugusses qui défilaient contre le pass sanitaire sous vos acclamations extasiées ont fini par comprendre. Mais bon... les trolls de votre espèce sont indécrottables.

  • Posté par Smyers Jean-pierre, mardi 9 novembre 2021, 13:10

    Inutile d'essayer de contrer la dialectique crypto-communiste de M. Dedecker: il est prêt avec beaucoup de jésuitisme à retourner les arguments mais incapable, que dis-je, rebelle au moment de répondre aux questions simples comme vous les posez, M. Raspe. Un monsieur qui traite les autres de fachos, mais qui lui-même revendique fièrement le slogan Trumpiste "Let's go Brandon". Il boucle ainsi brillamment la boucle des extrémismes.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko