Accueil Belgique Politique

Denis Ducarme sur les militaires d’extrême droite: «Oui, il y a une nostalgie du 3e Reich»

La semaine dernière plusieurs perquisitions visaient des militaires francophones suspectés de sympathies pour l’extrême droite. Lundi, le président du Comité R livrait plus d’informations à ce sujet aux députés de la Chambre. Des informations décrites comme « pétrifiantes » selon Denis Ducarme.

Temps de lecture: 2 min

Mardi matin, Denis Ducarme (MR) député fédéral à la Chambre était invité sur le plateau d’LN24. Une interview consacrée à l’infiltration des structures de l’état par l’extrême droite. Lundi, le président du Comité Renseignement (Comité R) était une nouvelle fois entendu pour défendre son rapport face aux députés. A ce sujet, Denis Ducarme a fait état d’informations « pétrifiantes ».

« Il faut garder une certaine prudence mais ce que je peux vous dire c’est que les informations qu’on a eues hier sont assez pétrifiantes », a-t-il expliqué. « Il y a des suspicions d’actions extrémistes chez plusieurs militaires. On parle évidemment d’une minorité mais pas non plus d’un phénomène isolé. (…) Il faut donc une vigilance accrue dans ce domaine ».

« Oui, il y a une nostalgie du 3e Reich. La justice et les services de renseignement ont du travail à faire ». Pour le député MR, ce n’est pas parce que le dossier Conings est clos que l’extrémisme de droite l’est aussi. Il ajoute « qu’il est normal que cette idéologie transpire. Il va falloir d’une part être plus vigilent et d’autre part mettre plus de moyens. Actuellement, on a le débat budgétaire qui commence ».

Il pointe du doigt le manque d’effectifs pour traiter l’ensemble des dossiers liés à l’extrême droite. « Au niveau de la sûreté, il n’y a pas assez de capacité à suivre les dossiers jusqu’au bout ». Mais Denis Ducarme est ferme : « Il est clair que j’attends des déclarations et des actes. Quand on a accès a des armes, à des renseignements, il faut être plus vigilent encore ».

Par ailleurs, Pascal Pétry, numéro 2 de la sûreté de l’Etat indiquait également mardi matin sur La Première son inquiétude face à l’extrême droite dans le pays. « Il y a clairement une montée de l’extrême droite en Belgique. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

39 Commentaires

  • Posté par Haegelsteen Philippe, mardi 9 novembre 2021, 11:05

    Le troisième reich était du National Socialisme.

  • Posté par Haegelsteen Philippe, mardi 9 novembre 2021, 10:59

    On voit dans le titre l'érection du journaliste. De ce que j'ai lu, on parle de cinq individus et l'article parle du 3ème reich, pas du soldat dépressif qui s'est donné la mort. Il faut être vigilent avec tous les extrémismes de droite, de gauche, écologistes et islamistes. Je crois que le danger le plus important se situe au niveau des islamistes et de la complaisance très inquiétante de certain partis politiques envers cette idéologie meurtrière. Avons nous déjà oublié les victimes des attentats des Cellules Combattantes Communistes et celles des islamistes ? C'est là que réside le danger le plus immédiat.

  • Posté par collin liliane, mardi 9 novembre 2021, 15:26

    @ Stals Jean. Nous bénéficions d'une excellent système d'aides sociales. En 2019, la moyenne des dépenses des états européens correspond à 47% de leur PIB. Comparativement, les dépenses de la Belgique correspondent à 52 % du PIB ; ce qui nous positionne a la 3ème place des pays avec les dépenses publiques les plus élevées derrière la France (55.6%) et la Finlande (53%). Il n'y a aucun chômage organisé et il est d'ailleurs en ce moment étonnamment bas; 4% en Flandres, 8,5 en Wallonie et évidemment 11, 8 à Bruxelles, pour les raisons que chacun sait. Quant à la pauvreté, il est normal qu'elle augmente puisque la gauche l'importe à jet continu au détriment des déjà Belges qui sont par conséquent d'autant moins aidés. S'y ajoute la fragilité des ménages, les mères célibataires, les assuétudes diverses et ... le poil dans la main.

  • Posté par stals jean, mardi 9 novembre 2021, 14:37

    La Belgique de l'Extrême droite ce n'est pas cinq "malheureux" militaires en mal de l'idéologie politique véhiculée au départ par une "poignée" de nazis fanatiques et criminels..., l'extrême droite c'est le Vlaams Belang en Flandres, sans compter ceux de la NVA de De Wever, De Wever et ses affinités (il y a les photos pour le prouver) en son temps avec l'extrême droite du Père Le Pen...et Présentement l'extrême droite qui reprend du poil de la bête en Wallonie aussi...quant au "soldat dépressif" qui s'est donné la mort, rappelez vous les centaines de "néo nazis" bon ton, qui complètement décomplexés apportaient face aux caméra des médias, leurs soutiens aux recherches...et aux marques de sympathies...Ceci écrit, c'est sur et certain deux choses contribuent présentement à cette re- montée de l'extrême droite: 1-l'islamisme radical qui pénètre l'Europe comme dans du beurre mou, par la faute absolue des Pouvoirs publics qui s'apparentent parfois jusqu'à la nausée aux comportement des collabos des envahisseurs allemands des années 40 du siècle passé,...2- le recul des acquis sociaux, le chômage organisé, la pauvreté qui explose, avec cette vérité: "les pauvres plus pauvres les riches plus riches", et la aussi les Pouvoirs politiques en place collabos aussi jusqu'à la nausée de la Haute Finance Internationale contribuent (à croire qu'ils le font exprès) à la montée en force des citoyens qui se tourne vers l'extrême droite qui promet qu'avec eux les temps vont changer...le peuple allemand allemand galvanisé par les discours d'un certain "Führer" sont tombés à pieds joint dans la fosse sceptique ...on à vu le résultat...

  • Posté par Van Obberghen Paul, mardi 9 novembre 2021, 11:24

    A ma connaissance, les CCC n'ont fait "que" 2 morts (dont un pompier, si mes souvenirs sont exacts) et 3 blessés. Certes, ce sont 2 morts de trop, mais rien de comparable avec les carnages de l'Islamisme. Du reste, il n'a jamais été dans l'intention des CCC de faire des morts dans la population. Par ailleurs, un témoignage direct et troublant laisse à penser que les CCC ont pû être manipulés par la CIA pour commettre ces actions dans le but de forcer la Belgique (siège de l'OTAN et du SHAPE) à renforcer son arsenal sécuritaire jugé très déficient par les Américains, ce qui était objectivement le cas à l'époque.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs