Accueil Sports Autres sports Jeux olympiques

La Russie «a honte» du dopage de ses athlètes et rêve toujours des Jeux Olympiques

« Nous avons honte » des cas de dopage dans l’athlétisme russe, a déclaré le ministre russe des Sports Vitaly Moutko au Sunday Times, semblant faire un premier mea culpa après la suspension de la fédération russe d’athlétisme par l’IAAF.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Le ministre des Sports a indiqué que la Russie allait « faire tout ce qui est humainement possible » pour que ses athlètes puissent malgré tout participer aux Jeux de Rio. Dans l’état actuel des choses, cela ne devrait pas être le cas, car les athlètes russes sont interdits de compétition au niveau international, à la suite d’un rapport accablant rendu par la commission d’enquête indépendante de l’Agence mondiale antidopage (AMA), qui a mené à la suspension par l’IAAF. La fédération mondiale d’athlétisme doit toutefois prendre sa décision finale concernant la participation des athlètes russes aux Jeux de Rio le 17 juin à Vienne.

« De graves erreurs ont été faites par la direction de la Fédération russe d’athlétisme, avec les athlètes et les entraîneurs qui ont violé les règlements antidopage et négligé les règles de base du fair-play. Soyons clairs, nous avons honte de cela », a plaidé le ministre russe dans les pages du Sunday Times.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Jeux olympiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs