Accueil Sports Football Diables rouges

Radja Nainggolan tacle à nouveau Roberto Martinez: «Je préfère les gens qui disent les choses en face»

Le « Ninja » n’a pas apprécié pas la gestion de son cas de la part du sélectionneur national de la Belgique. Il l’a à nouveau fait savoir…

Temps de lecture: 3 min

Entre Radja Nainggolan et les Diables rouges, l’histoire d’amour n’a pas duré très longtemps. Non pas que les qualités footballistiques du « Ninja » sont à remettre en question, mais surtout à cause de son comportement pas toujours irréprochable.

Lorsque l’actuel joueur de l’Antwerp prend donc la parole au sujet de la sélection nationale belge et de Roberto Martinez, ça fait souvent des étincelles. Eh bien, c’était à nouveau le cas ce lundi soir sur le plateau de l’émission « Extra Time » sur la VRT. Jugez plutôt…

« Si je compte si peu de caps avec les Diables, c’est uniquement de la faute de Martinez. Et pas à cause de mon train de vie ». Le ton est donné. Nainggolan ne digère pas cette situation. Pour lui, Martinez a été trop loin. « Il faut savoir que j’avais réalisé un bon Euro 2016. À l’époque, le sélectionneur était Marc Wilmots. Dès les premiers matches après l’arrivée de Martinez, j’ai été mis hors de l’équipe ».

L’attaque est frontale. Et la gestion de son cas n’a pas été réalisée avec la franchise qu’il souhaitait. « Roberto me disait que j’étais un bon joueur, mais il ne me donnait aucun temps de jeu. Il ajoutait pourtant que je méritais de jouer, sans me sélectionner. On ne peut pas dire ce genre de choses, et encore moins à moi. Je préfère les gens qui disent les choses en face ».

Alors qu’il évoluait sous les couleurs de l’AS Rome, Radja Nainggolan a eu un rendez-vous avec le sélectionneur belge. « Il s’est déplacé jusqu’en Italie pour me dire qu’il ne pouvait pas me donner en équipe nationale le rôle que j’avais ici. Pour moi, il n’y avait aucun souci. J’aurais déjà été content de figurer dans une sélection de 25 ou 26 noms. Mais pour lui, si j’allais sur le banc, j’allais mettre une mauvaise ambiance au sein du groupe. J’ai alors compris que c’était la fin. Martinez ne me rappellera plus jamais. Et s’il le faisait, je dirais non ».

Enfin, le « Ninja » est revenu sur le fait qu’il avait été vu en train de fumer des cigarettes en plein rassemblement des Diables rouges. Pour lui, cela ne posait aucun souci. « Je ne vois pas en quoi c’est un problème. Nous sommes bien entraînés et nos poumons également. Il n’y a rien de mal à fumer, surtout quand c’est pour éviter le stress et se détendre ».

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Diables rouges

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir