Accueil Société Régions Bruxelles

Mesures sanitaires et nouveautés: tout ce qu’il faut savoir sur les Plaisirs d’hiver à Bruxelles

Prudente, la Ville de Bruxelles espère que les conditions sanitaires lui permettront d’organiser son marché de Noël du 26 novembre au 2 janvier. Grande première : le parcours s’étend au bois de la Cambre.

Temps de lecture: 4 min

Nous espérons que les Plaisirs d’hiver auront lieu. Mais, soyons honnêtes, nous sommes, comme d’autres villes, en réflexion. Nous sommes très modestes par rapport à la situation épidémiologique. Et s’il faut s’adapter, on s’adaptera. » Philippe Close(PS) ne cache pas qu’une certaine incertitude plane sur le marché de Noël. Mais le bourgmestre (PS) insiste : « Nous sommes prêts. » Avec un protocole sanitaire calqué sur celui des marchés.

Concrètement : pas de pass sanitaire, sauf pour accéder aux deux patinoires. Le masque, lui, sera obligatoire sur le parcours (2 kilomètres) au cœur de la Ville. Un sens de circulation sera par ailleurs instauré au Vismet (à forte concentration de chalets), via un marquage au sol (la consigne : tenir sa droite). Suffisant, vu la circulation actuelle du covid ? « Nous faisons confiance aux gens, ils ne sont pas inconscients, ils s’adaptent aux règles », insiste Philippe Close.

Une nouveauté : le Bois de la Cambre

La Ville a par ailleurs élargi le périmètre des Plaisirs d’hiver, histoire de diluer l’affluence. Grande nouveauté : le bois de la Cambre sera intégré au parcours, avec un calendrier un peu décalé (ce sera, là, du 3 décembre au 9 janvier). Une deuxième patinoire (en plus de celle aménagée place De Brouckère) y sera installée, ainsi que des pistes de luge et de curling, et le lac sera illuminé.

Dans les respect de la tradition

Pour la vingtième édition, un mélange de traditions et de nouveautés seront à l’affiche, dans le Pentagone. « Cette année, pas de pays ni de région à l’honneur, mais le train et le voyage », explique Delphine Houba (PS), échevine des Grands événements. Un lien direct avec Europalia, qui se matérialisera notamment par une installation immersive aux Musées royaux des Beaux-Arts (la place du Musée se transformera en salle à ciel ouvert), et une installation audiovisuelle (25 mètres de long) devant la gare Centrale. Les classiques sont garantis : un sapin (il arrive le 18 novembre), une crèche, un son et lumière Grand-Place – qui, en cas de trop forte affluence, pourra être fermée. Des chalets, de la Bourse à De Brouckère, avec un détour par le Vismet, une patinoire à De Brouckère, des terrasses pour boire et manger, la Grande Roue, déménagée de la place Poelaert au Vismet.

Il y aura encore un village «Après-ski» sur la place de La Monnaie avec notamment des pistes de luge synthétiques, un village de créateurs dans la galerie Anspach, une fresque en trompe-l’œil présentant la jonction ferroviaire Nord/Midi, une installation lumineuse encore surprise, l’oeuvre Mécaniques Discursives mêlant techniques de gravure et projections à la nuit tombée sur le boulevard Anspach....

Manneken-Pis se verra offrir des costumes d’accompagnateur de train de la SNCB, de conducteur de la STIB, de pilote de ligne de chez Brussels Airlines, d’explorateur polaire et de cosmonaute.

La 4e édition du village itinérant Winter Pop égayera par ailleurs quatre quartiers de la Ville de Bruxelles durant quatre week-ends consécutifs.

152 artères mises en lumière

Plaisirs d’hiver, « qui est un marché de Noël mais pas que », insistent ses organisateurs, c’est aussi une pluie de lumières sur la Ville. « Cette année, 152 artères seront illuminées, avec une attention particulière pour le quartier européen », précise Fabian Maingain, échevin (Défi) des Affaires économiques. Des installations lumineuses sont par ailleurs prévues à Schuman, sur l’église Sainte-Catherine, dans la cour de l’hôtel de ville…

Pour les enfants, le manège d’Andréa, à la poésie fantastique, est de retour, place Sainte-Catherine. Tout comme l’Ice Monster, dinosaure de 45 mètres, aux entrailles terrifiantes. Des baby corners sont aussi prévus, notamment à l’hôtel de ville, pour changer ou nourrir les tout-petits.

Une nouvelle carte interactive accessible sur le site des Plaisirs d’Hiver permettra d’avoir une vue d’ensemble des activités.

Comment s’y rendre ?

Rayon mobilité, la Ville a tenté de tirer les leçons des années précédentes, singulièrement 2019, où les premiers jours s’étaient avérés particulièrement chaotiques dans le centre. « Le principe est simple, insiste Bart Dhondt, échevin (Groen) de la Mobilité. Nous avons travaillé pour favoriser l’accessibilité, tout en veillant à garder un centre-ville, donc un parcours pour les visiteurs, apaisé. » Pour tous les non-Bruxellois, un seul conseil : venez en train, la gare Centrale est une porte d’entrée idéale pour le marché de Noël. » Pour les habitants de la capitale, le réseau de la Stib dessert tout le parcours, et des parkings vélo sécurisés seront mis à disposition à plusieurs endroits. Pour celles et ceux qui n’ont pas d’alternative à la voiture, il est fortement conseillé d’opter pour la formule parking. Soit les Park and Ride de Ceria ou de Crainhem, soit les sites à proximité du centre-ville.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Raurif Michel, mardi 9 novembre 2021, 17:16

    152 artères mises lumières !!! Et nos bonnes résolution de la COP 26 oubliée ? Tous ce gaspillage d'électricité , cette pollution visuelle, tous oubliés ???? Non, car un est très satisfait : le Covid 19, il va enfin mettre en pratique, ce que notre Seigneur Jésus lui a apprit à savoir, croisez-vous et multipliez-vous !!!!!

  • Posté par Raurif Michel, mardi 9 novembre 2021, 16:37

    Et, histoire d'être dans le temps pourquoi ne prolonger le marché de Noël jusque Houba ????

Sur le même sujet

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo