Accueil Société Régions Bruxelles

«Tais-toi, pédé, va sucer l’autre»: quand une intervention de police vire à l’homophobie décomplexée

D’après trois témoignages détaillés, une intervention de police pour un cambriolage présumé a viré à l’insulte homophobe. Le couple de résidents qui en a fait les frais a préalablement été mis en joue à l’aide d’une arme de service, en conséquence d’un malentendu. Plusieurs plaintes ont été déposées à différents niveaux. Polbru, la zone de police concernée, a ouvert une enquête interne.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 7 min

La scène décrite est particulièrement violente. Elle est l’épilogue d’un épisode qui s’est produit le samedi 6 novembre dans la nuit (autour de 5 h du matin) à Laeken, dans le cadre d’une intervention de police pour un cambriolage présumé au sein d’un immeuble résidentiel. En bout de course, un couple homosexuel résidant dans le bâtiment explique s’être retrouvé mis en joue par l’un des deux policiers responsables de l’opération, en conséquence d’une erreur d’appréciation. Lorsque l’un d’eux a fait savoir aux policiers que ces derniers avaient « commis une grave erreur », il s’est vu répondre ces mots : « Tais-toi, pédé, va sucer l’autre. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

34 Commentaires

  • Posté par Druide David, mardi 16 novembre 2021, 16:11

    Aah sacré flicaille qui joue les durs avec des gays mais n'ose pas bouger le petit doigt à Molenbeek ou Schaerbeek.... Voilà ce qu'il se passe quand on ne demande aucun diplôme pour postuler à être flic....

  • Posté par Druide David, mardi 16 novembre 2021, 16:11

    Aah sacré flicaille qui joue les durs avec des gays mais n'ose pas bouger le petit doigt à Molenbeek ou Schaerbeek.... Voilà ce qu'il se passe quand on ne demande aucun diplôme pour postuler à être flic....

  • Posté par Giefvan Agathe, mercredi 10 novembre 2021, 18:26

    Soyons clairs : les flics de terrain sont des brutes, tant en termes de violence physique ou verbale qu'en tant que niveau intellectuel. Ils sont devenus l'ennemi public n°1. Certes, ce genre de sous-hommes a tjs existé. Avant, du temps où il y avait des guerres, ils étaient recrutés par l'armée qui utilisait leur anencéphalisme pour qu'ils se fassent tuer au nom du pays. Mais aujourd'hui, on n'ose plus les faire se laisser tuer alors on en fait des flics. Grossière erreur.

  • Posté par Druide David, mardi 16 novembre 2021, 16:12

    Mon pauvre Michel allez vous faire soigner ou une fois bien enculer à sec, ça vous détendra!

  • Posté par Raurif Michel, jeudi 11 novembre 2021, 14:27

    Monsieur la critique est facile mais, l'Art , lui, est très difficiles !!!!!!! Et sans vouloir intervenir dans le débats, je sais, par expérience professionnelle, que les " homos" ,lorsque que vous ne partagez pas leurs points de vues peuvent devenir très, très agressif et violant !!!!

Plus de commentaires

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs