Accueil Culture Livres

Joyce Maynard, Grand Prix de littérature américaine

Attribué, comme son nom l’indique, à un auteur américain, ce prix français couronne « Où vivaient les gens heureux », dernier opus d’une romancière de talent.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Longtemps, Joyce Maynard a été célèbre pour sa relation avec J.D. Salinger, évoquée dans Et devant moi, le monde. Au contraire de Joanna Rakoff, dont Mon année Salinger (adapté sous le titre de Mon année à New York par Philippe Falardeau) reste le principal opus, Joyce Maynard s’est imposée en romancière de belle dimension. Le Grand Prix de littérature américaine qui lui est attribué pour Où vivaient les gens heureux en est la confirmation, après bien d’autres livres, pas tous traduits. Ceux qui l’ont été, une dizaine, sont parus, heureuse coïncidence, chez l’éditeur du dernier Goncourt.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Chronique «Je crois à la vertu des petits peuples»

Le trajet accompli est immense, mais il reste tant de livres néerlandophones à découvrir. La revue « Septentrion » fête 50 ans de publications d’informations culturelles sur le monde néerlandophone, pour le rapprocher de la francophonie. Un projet jugé téméraire à l’époque.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs