Accueil Culture Cinéma

Clint Eastwood remonte en selle pour le chant du coq

A 91 ans, l’infatigable légende d’Hollywood sympathise avec un ado mexicain, discute avec un coq de combat, est souriant et apaisé. Mineur, « Cry Macho » émeut tranquillement.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 3 min

Clint Eastwood est le dernier géant de l’âge d’or du cinéma hollywoodien. Gardien de l’esprit classique transposé à son époque, toujours debout et qui vieillit sans artifice. Un nouveau film de lui est donc à chaque fois un événement. Entre Un frisson dans la nuit, son premier film comme réalisateur, et Cry Macho, on comptabilise trente-neuf réalisations, vingt-quatre où il est à la fois devant et derrière la caméra. Avec un cahier des charges précis, à savoir que la réussite d’un film tient à 50 % par le scénario, 40 % par le casting et 10 % de risque de se planter. Clint a fait les films qu’il veut. En 2021 comme en 1971. Avec un rythme de croisière et un enthousiasme qui force l’admiration. Pourquoi y va-t-il encore ? Tout simplement, parce qu’il est amoureux fou du cinéma. Au Los Angeles Times qui l’interrogeait en septembre sur son âge, il a répondu : « 

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs