Accueil Culture

L’architecte de la Wallonie du futur

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Vincent Callebaut est né à Soignies. Ses grands-parents étaient de La Louvière. Ses parents y habitent toujours. Il a vécu la fermeture des usines Boël et la fin progressive de toutes les activités industrielles. A 15 ans, la Maison des jeunes lui a offert la possibilité de s’épanouir dans le dessin. La ville a organisé ses premières expos. Ensuite, il est parti voir le monde, son diplôme d’architecte de l’Institut Victor Horta en poche. Aujourd’hui, à 44 ans, il n’a qu’une envie : faire péter la baraque, mettre ensemble des architectes, des philosophes, des écrivains, créer un collectif citoyen pour réfléchir ensemble, dans un think tank, à ce que pourrait être la Wallonie en 2050, comme Anne Hidalgo l’a fait pour Paris. Il aurait pu construire au kilomètre mais il a préféré prendre le risque de se battre pour une utopie plus durable, celle de la qualité de la vie. Installé à Paris, son bureau compte une douzaine de collaborateurs.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs