Accueil Société

Le délicat équilibre des écoles face à la hausse des cas chez les enfants

L’incidence élevée observée chez les plus jeunes ne doit pas être éludée selon les experts même si, pour eux, c’est la société dans son ensemble qui doit faire des efforts pour ralentir l’épidémie.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Société Temps de lecture: 4 min

A peine entamée, cette rentrée scolaire post congé de Toussaint fait déjà l’objet de toutes les attentions. C’est que les chiffres des contaminations observées juste avant les vacances n’étaient guère reluisants. Le dernier rapport du RAG du 3 novembre relevait une hausse de l’incidence dans tous les groupes d’âge mais celle-ci était particulièrement élevée chez les 7-12 ans en Wallonie et en Flandre (avec une incidence de plus de 2.000 cas/100.000 enfants de cette tranche d’âge) tandis que la majorité des clusters signalés étaient toujours observés dans les crèches et les écoles, puis sur les lieux de travail. Une situation qui a mené à quelques ajustements sanitaires dont le principal est le retour du masque pour les secondaires en Wallonie – il n’avait pas quitté le visage des élèves à Bruxelles –, contrairement à la Flandre qui a opté pour le masque pour les 5e et 6e primaires mais pas en secondaire au regard du taux de vaccination élevé des 12-17 ans (86 %).

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

13 Commentaires

  • Posté par STORDIAU Pierre, dimanche 14 novembre 2021, 18:35

    L'article de la journaliste Durieux est suffisamment complet et objectif que pour nécessiter le commentaire stupide du cancre "Covidiot Dedecker" ! Aux chiottes ... et n'oubliez pas la chasse svp !

  • Posté par Fonder Daniel, mercredi 10 novembre 2021, 14:52

    Masque masque masque masque …. Un bon apprentissage de la contrainte = combler un manque dans le mode actuel de l’éducation ? Sans doute …

  • Posté par Dedecker Nicolas, mercredi 10 novembre 2021, 10:41

    Bonne nouvelle, ils vont se faire leur immunité.

  • Posté par Raspe Eric, jeudi 11 novembre 2021, 16:35

    Admirez la moralité de dedecker : il se réjouit de la maladie des autres. Qui n'est pas toujours bénigne. Selon les chiffres du Lancet, 2% des jeunes britanniques avec une PCR positive ont eu besoin d'un séjour à l'hôpital. 7% ont eu des symptômes pendant plus de 27 jours. Et fin août, on comptait 19 patients de moins de 20 ans décédé de la covid. Au delà de la manipulation et du mensonge, quel tableau de chasse dedecker!

  • Posté par Raspe Eric, jeudi 11 novembre 2021, 16:31

    dedecker, si on devait attendre qu'un médicament n'ait pas d'effet secondaire pour l'utiliser, on en serait encore à soigner à l'eau bénite. Et encore son excès peut être mortel : le risque de noyade dans un bénitier n'est pas nul!

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs