Accueil Belgique

Protection des données: en attendant la future loi Vie privée, si on appliquait l’actuelle?

La meilleure manière de régler les problèmes urgents qui rongent la protection des données en Belgique c’est d’appliquer la loi existante. C’est vrai pour le Parlement. Mais aussi pour le gouvernement.

Article réservé aux abonnés
Responsable du pôle Multimédias Temps de lecture: 2 min

Ça, c’est fait. C’est dire l’ampleur de l’usine à gaz : près d’un an de travail pour établir la liste de ce qui fonctionne (mais surtout de ce qui ne fonctionne pas) en matière de protection des données en Belgique. En réalité, le vrai boulot, titanesque, est à venir : traduire 20 recommandations dans la future loi Vie privée, compléter des bouts de lois imparfaits à gauche à droite, remettre sur le métier des textes fixant les règles du jeu de l’Autorité de protection des données. Et la remettre sur pied de guerre.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs