Accueil Société

Protection des données: comment Mathieu Michel veut réparer la vie privée des Belges

Le secrétaire d’Etat a finalisé l’évaluation de la loi Vie privée. Un chantier titanesque et miné. Au final : 20 recommandations pour créer « un Etat plus simple, plus efficace, plus prospère, grâce à une protection renforcée des données ». Un point de départ…

Article réservé aux abonnés
Responsable du pôle Multimédias Temps de lecture: 6 min

C’est sans doute l’acte politique majeur de la législature pour le secrétaire d’Etat à la Digitalisation, Mathieu Michel (MR), à tout le moins pour sa casquette « Vie privée » (on ne parle pas du Palais du Justice, donc). Attendu au tournant, il avait, comme il aime le rappeler, « enfilé ses bottes » en janvier dernier, mû par la conviction de ne rien avoir à perdre (voire tout à gagner), pour s’attaquer au chantier miné de la loi Vie privée, amenée à être évaluée trois ans après sa mise en œuvre. Des dizaines de « workshops », « webinaires », appels à idées, consultations, et autres réunions de groupes d’experts, plus tard, il a donc présenté le fruit de ces travaux, ce mardi, en Commission Justice. Une vision, un cap, en 30 pages, ponctuées par une petite dizaine de constats et de 20 recommandations. Que Mathieu Michel a aussi décortiqué pour Le Soir.

1

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par deghelt Rudi, vendredi 12 novembre 2021, 18:56

    Du gros bla bla, les informations sont collectées à l'insu de l'utilisateur. Les conditions d'utilisations sont illisibles ou des accès locaux ( photo, caméra, réseau ), sans explication. ( Banque sur votre smartphone )

  • Posté par Lete Catherine , mercredi 10 novembre 2021, 9:34

    Assez d'accord avec vous tous, de quelles données parle-t-on et qui peut bien s'en intéresser.... Cependant, rappelons-nous que c'est à peu près ce que se sont dit les juifs et les Tziganes allemands en 1937 lorsqu'on leur a demandé de venir se faire recenser "juste un simple recensement tout à fait légitime de la part des autorités du III Reich" ... Et on sait comment ces données ont été utilisées un peu plus tard ...

  • Posté par D Marc, mercredi 10 novembre 2021, 9:18

    Le RGPD est un leurre. Si vous souhaitez consulter un site internet, avez-vous d'autres solutions réelles que d'accepter les conditions générales. A quoi sert cette obligation qu'on nous impose plusieurs fois par jour ?

  • Posté par deghelt Rudi, vendredi 12 novembre 2021, 18:54

    Votre commentaire est tout à fait exact. Juste un petit commentaire, pourquoi les banques qui vous fournissent des logiciels ont accès à vos images sur votre smartphone, à votre réseau privé et surtout pour ce dernier, à quoi exactement ont-elles accès. Si vous refusez, vous ne pouvez pas utiliser ces software.

  • Posté par Arcus Dan, mercredi 10 novembre 2021, 7:58

    « Les données sont à la base de la prospérité, mais il ne faut pas le faire n’importe comment. »…ah bon? La prospérité de qui? Et pour nous montrer à quel point l’état se soucie de notre prospérité il laisse l’autorité financière interdire au belges de faire des investissements dans certains instruments financiers essentiels sur les marchés contemporains (comme les cfd) en devenant le seul état européen a le faire. Puis les banques qui m’interdisent d’acheter certains instruments financiers comme les cryptomonnaies. Soit disant pour « ma protection » du blanchiment d’argents. Donc état de droit, vie privée tellement protégée et démocratie mais je peut pas utiliser les quelques euros qui m’appartient comme je considère, même si c’est pour acheter un bien qui est complètement légal! On sait tous très bien ce que l’état veut faire de nos données privées…contrôler, restreindre, sanctionner et tout ca pour remplir encore plus les comptes offshore des certains, pendant que les pigeonnes sont avalées par l’eau dans un état incompétent ou surendettés par un état qui occupe la troisième place des états européens les plus taxés. Des marionnettes et des bisounours decides nos futurs!

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs