Accueil Monde Europe

Le «Kyiv Post» brutalement fermé, menaces sur les médias ukrainiens

La rédaction de l’hebdomadaire anglophone d’Ukraine, fondé il y a 26 ans, a été congédiée sans préavis par son apprenti oligarque de propriétaire, au moment où les atteintes au pluralisme de la presse se multiplient sous la présidence d’un Volodymyr Zelensky. Inquiétant.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

L’Ukraine est une exception parmi les anciennes républiques soviétiques. A la différence de la Russie et de la Bielorussie, à Kiev, la démocratie y est vivante, compétitive, parfois féroce et déconcertante. Mais la parole y est libre. Et ça, l’Ukraine le doit en grande partie à la pluralité de son secteur médiatique et à l’abnégation de ses journalistes à ferrailler avec les pouvoirs en place, notoirement au Kyiv Post, véritable école de journalisme sérieux et indépendant depuis 1995.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Frissen Jean-Marie, jeudi 11 novembre 2021, 11:21

    @staquet : l'UE ne laissera pas entrer un pays où l'état de droit n'est pas respecté mon bon monsieur. La faiblesse de l'UE est de ne pouvoir expulser ceux qui ne respectent plus l'état de droit lorsqu'ils sont à l'intérieur à cause de cette sacro-sainte règle de l'unanimité. La Pologne ( qui remet en cause l'indépendance du pouvoir judiciaire sous contrôle de l'exécutif) et la Hongrie (où il n'existe plus aucun média indépendant) sont les grands bénéficiaires de cette incongruité. Quant à l'OTAN, ce sont les USA qui empêchent toute mesure contre la Turquie pour des raisons géopolitiques. Les Européens doivent tenir compte des intérêts américains. C'est ça la diplomatie et souvent elle rime avec Machiavel.

  • Posté par Staquet Jean-Marie, mercredi 10 novembre 2021, 9:46

    Et pourtant plus que jamais, l’UE veut ce pays en son sein.

  • Posté par Staquet Jean-Marie, mercredi 10 novembre 2021, 20:15

    On sait fermer les yeux sur beaucoup de choses pour élargir l’empire, Paul. N’ayez crainte. Voyez à quoi on est prêts avec Erdogan. En toute logique, la Turquie d’Erdogan a-t-elle encore sa place dans l’OTAN et comme candidat Etat membre? Non… pourtant elle l’est toujours. Envers et contre tout. Même en illuminant des frégates françaises « alliées »…

  • Posté par Van Obberghen Paul, mercredi 10 novembre 2021, 11:02

    Ça n'est pas du tout à l'ordre du jour et ça ne risque pas de l'être avant longtemps. La Russie ne le permettra pas quoi qu'il arrive. En tous cas, pas tant que Poutine est au pouvoir qu'il s'est arrogé ad vitam. Dans tous les cas, si l'Ukraine devait un jour postuler pour devenir membre de l'U.E., ça n'est certainement pas avec de telles pratiques qu'elle pourra jamais espérer y entrer.

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs