Accueil Société

Tracing: la Flandre patine, les francophones tranquilles

Le call-center flamand ne parvient plus à respecter le délai de 24 heures pour prévenir les cas contacts par manque de personnel. Bruxelles et la Wallonie n’ont pas ce souci.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 2 min

On jubilait un petit peu mardi dans la partie francophone du pays où l’on a un très souvent l’habitude d’être pointé du doigt par le nord. Cette fois, c’est la Flandre qui galère dans sa gestion de la crise du coronavirus. Plus précisément, au niveau du tracing des cas contacts. Normalement, le call-center doit prévenir ceux qui ont passé un peu trop de temps près d’une personne positive au coronavirus dans un délai de 24 heures. Mais Joris Moonsens, responsable de l’Agence « Zorg en Gezondheid » a tiré la sonnette d’alarme dans les colonnes du quotidien Het Nieuwsblad. « Nous n’arrivons plus à atteindre les 90 % en une journée. » Une situation qui s’explique par la flambée des contaminations, surtout en Flandre ces dernières semaines mais encore par le manque de personnel. Pas moins de 558 postes sont à pourvoir au call-center flamand et on ne trouve pas de candidat.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par curto calogero, jeudi 11 novembre 2021, 14:43

    Le tracing est la meilleure armes, contre la contamination,

  • Posté par Raspe Eric, jeudi 11 novembre 2021, 18:40

    Si c'était le cas, il n'y aurait pas eu de troisième vague et la deuxième aurait été moins forte. Le tracing en Belgique n'est qu'une usine à gaz qui dépend comme seule donnée de la bonne volonté des personnes à répondre à un illustre inconnu. C'est là qu'est l'os! Par contre vos stupidités sur la vaccination, le port du masque et des gestes barrière....

  • Posté par Raspe Eric, jeudi 11 novembre 2021, 10:45

    Air bien connu. Ce que la Flandre fait, elle le fait mieux, dixit les nationalistes. Ben voyons! C'est tout vu.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs