Accueil Sports Football Football à l'étranger

Un ancien espoir français passe aux aveux et révèle un véritable système: «En fait, j’étais dopé» (vidéo)

Garra Dembélé a souhaité dire la vérité. Toute la vérité.

Temps de lecture: 2 min

Garra Dembélé n’est pas le joueur de football le plus connu. Il faut dire qu’il n’a pas joué dans des clubs ronflants. Istres (France), Arhus (Danemark), Pierikos (Grèce), Levski Sofia (Bulgarie)… Voici quelques cercles dans lesquels cet ancien espoir français a essayé de faire son trou.

Mais si nous parlons de lui, ce n’est pas vraiment pour des raisons sportives. En fait, Dembélé est passé aux aveux. « En Bulgarie, quand on finissait les matchs d’Europa League, on prenait des perfusions », raconte-t-il dans un documentaire diffusé par la chaîne L’Equipe.

Il n’a d’ailleurs éludé aucun détail… « Il y avait une infirmière en blouse blanche. Juste après le match, j’enlevais mes crampons et je prenais les perfs, parce qu’on avait d’autres matchs qui arrivaient, deux ou trois jours après. Je n’avais toutefois aucune idée du produit injecté. Le seul truc que je peux vous garantir, c’est que quand j’ai signé à Fribourg en Allemagne, il y avait des produits dans mon corps qui n’étaient pas autorisés dans ce pays. En fait, j’étais dopé. J’avais des hormones ».

« Zidane a bien pris de la créatine »

Aussi étonnant que ça puisse paraître, il ne s’est jamais fait prendre. « Quand on avait des matches le week-end, à tous les coups, c’était moi au test antidopage. J’urinais dans le truc. Apparemment, il n’y avait rien ».

En Allemagne, il a continué… « J’avais une petite boîte. Il y avait mon numéro dessus, le 11. J’avais environ dix pilules à prendre, après les entraînements. Je ne savais même pas ce que c’était. Il y avait des pilules énormes, ça restait coincé dans la gorge. Mais si tu ne les prenais pas, tu avais une amende ».

Finalement, il relativise un peu… « Zidane a bien pris de la créatine quand il est parti en Italie. En France, ce n’était pas autorisé. Il a pris de la masse musculaire et il s’est développé ».

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Steens Frédéric, mercredi 10 novembre 2021, 11:49

    Comme si seul le cyclisme était touché par le dopage généralisé. Le système des matches à répétition incite autant à la tricherie que les cols de première catégorie avec le Roi Pognon en tête loin devant tous les autres.

Aussi en Football international

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir