Accueil Immo

Gestion de copropriétés: cette fois, la pénurie de syndics est réelle et préoccupante

Cela fait déjà quelques années que le métier de gestionnaire de copropriétés n’attire plus. Trop complexe, trop conflictuel. La situation devient maintenant critique.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

La situation a empiré ! » Ce constat est partagé par bien des syndics de copropriétés, ces professionnels qui assurent la gestion des immeubles à appartement (sous la surveillance des copropriétaires réunis en assemblées générales). « Leur nombre continue de baisser », confirme Dominique Krichovic, présidente de l’Union des syndics (UVS-UDS). « Or les besoins en la matière n’ont jamais été aussi pressants. Les appartements sont en effet un type de logement en pleine croissance. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par J.-M. Tameyre, mercredi 10 novembre 2021, 11:22

    Il y a aussi des syndics qui sont un peu rentiers. Le nôtre se payait avant de payer les fournisseurs, mentait pathologiquement (je m'y ai pris plusieurs fois) et refacturait les amendes pour retard de paiement... à la copropriété ! Il a fini par perdre tous les immeubles du quartier par simple paresse. À mon avis, l'IPI aurait également dû le sanctionner d'un blâme au minimum, d'une radiation au mieux. Pour ma part, il ne me faut plus entendre parler de copropriété.

Aussi en Immo

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs