Accueil Opinions Chroniques

«Enjeux»: ils étouffent la terre et l’information

La guerre livrée à l’information environnementale est sans merci. Plusieurs journalistes et défenseurs de la nature ont déjà payé de leur vie.

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 5 min

Alors que les diplomates paradent à Glasgow, le coquelicot à la boutonnière, un peu partout dans le monde, des militants environnementaux continuent d’être harcelés, arrêtés, assassinés, en toute impunité. L’année dernière, selon l’association Global Witness, 227 d’entre eux au moins ont été tués. Pratiquement dix fois plus que le nombre de journalistes qui, la même année, ont été victimes d’assassinats ciblés. Parmi les pays les plus dangereux : la Colombie, le Mexique et les Philippines.

C’est une vieille histoire. Le meurtre de Chico Mendes, le défenseur brésilien de la forêt amazonienne, date de 1988. L’exécution par la dictature militaire nigériane de Ken Saro-Wiwa, militant hostile à la prédation pétrolière en terre ogoni, remonte à 1995. Depuis lors, le bilan n’a fait que s’alourdir, baromètre d’un monde qui se « modernise » en même temps qu’il s’enlise.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Chalet Alain, dimanche 14 novembre 2021, 2:01

    Cet article est du même niveau que le radotage paranoïaque des antivax.

  • Posté par stals jean, jeudi 11 novembre 2021, 20:25

    Monsieur Jean-Paul Marthoz, de cette chronique il n'y aurait rien à redire si...Si quoi? Si la presse internationale le l'important quotidien belge, Le Soir, y compris n'organisait pas, sciemment, depuis plus de 10 ans maintenant, le "silence radio", le "circulez y a rien à voir " le rien à foutre, à propos de ce qui s'apparente à une mise à mort orchestrée par les USA et tous leurs complices. Julian Assange, en l'occurrence, ce lanceur d'alerte, ce créateur de Wikileaks, celui qui a osé dénoncer les crimes de guerre de l'armée américaine n'étant pas, quelle perfidie, considéré de la grande famille journalistique, peut et doit, "permettez moi l'expression; crever dans son coin...A lire votre chronique, je n'ai pas pu rester silencieux, "plaise à dieu" comme disait ma grand-mère, que ce commentaire passera la rampe

  • Posté par Petitjean Marie-rose, jeudi 11 novembre 2021, 17:26

    Heureusement, chez nous, l'opposition est plus soft, se contentant d'insulter ou de dénigrer les journalistes et les défenseurs du climat.

  • Posté par lambert viviane, jeudi 11 novembre 2021, 16:36

    Un article fourre-tout, sans structure. Quelle est l'information dans ce fouillis ? Étonnant de la par de ce journaliste

  • Posté par lambert viviane, jeudi 11 novembre 2021, 16:36

    Un article fourre-tout, sans structure. Quelle est l'information dans ce fouillis ? Étonnant de la par de ce journaliste

Plus de commentaires

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs