Accueil La Une Culture

«Albert Koski m’a ramenée à la vie de saltimbanque, qui me manquait»

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Au milieu des années 70, vous rencontrez Albert Koski, grand producteur de concerts…

L’homme de ma vie, avec lequel je vis toujours, après 45 ans de vie commune. A l’époque, je quitte mon mari. Je reconstruis une autre vie. Grâce à Albert, je rentre dans l’univers des grands concerts de rock et de stars comme Bob Marley, les Stones, Bowie, Springsteen… Grâce à lui, j’ai une sorte d’ouverture sur un autre monde, qui est cette incroyable organisation de ces gigantesques concerts, 120.000 personnes dans des stades… Dément ! Je menais une vie de patachon, dans ces années-là. Je travaillais toute la journée sur mes scénarios, avec mon père ou avec d’autres. Je mangeais le soir avec mes enfants. Je les mettais au lit, je partais à 22 heures au concert, puis vers minuit on se retrouvait avec tous les musiciens, on allait manger et on allait se coucher au milieu de la nuit.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs