Accueil Sports Football Football belge Standard

Pro League: plusieurs clubs s'opposent à la réforme fiscale du sport professionnel

Le FC Bruges, Anderlecht, Genk, le Standard, l’Antwerp et Gand s’opposent à la réforme fiscale du sport professionnel. Ils demandent une « consultation constructive ».

Temps de lecture: 2 min

Anderlecht, le Standard, Bruges, Genk, La Gantoise et l’Antwerp ont marqué leur opposition au projet de réforme fiscale pour les clubs sportifs. Dans un communiqué commun publié mercredi, les six clubs de football en appellent à des « consultations constructives avec les ministres compétents ».

Actuellement, les clubs sportifs ne doivent verser que 20 % de leurs impôts au fisc. Le reste, ils peuvent l’utiliser librement, hormis le quart qui doit servir à la formation des jeunes. Mais dans la pratique, cela sert régulièrement à payer les salaires des jeunes joueurs dans l’équipe A.

Selon le projet de loi sur la table, cette liberté disparaîtra l’année prochaine au profit de nouvelles règles plus strictes en ligne avec la réglementation européenne sur les aides d’État. Le projet de loi prévoit ainsi que les clubs ne pourront plus exonérer fiscalement que 4 millions d’euros sur les salaires.

« Nous ne pouvons que constater que, selon les calculs, les propositions formulées pourraient avoir un impact de 170 millions d’euros. C’est, par définition, la faillite du secteur », indiquent les six principaux clubs de football dans leur communiqué.

« Il va sans dire que nous sommes prêts à avoir à tout moment des discussions constructives avec les ministres compétents », poursuit le communiqué. « Ce qui nous est présenté aujourd’hui est irréfléchi et contre-productif. Nous ne pouvons l’accepter ».

De son côté, la Pro League, qui représente l’ensemble des clubs de football professionnels du pays, se dit « consciente qu’une adaptation du régime social est souhaitable et a ainsi élaboré une note qui répondait aux grandes lignes budgétaires proposées concernant le régime social (30 millions d’euros) et le statut fiscal (10 millions d’euros) ».

La Pro League se dit aussi préoccupée par les éléments de l’avant-projet de la réforme de la loi fiscale. « L’impact de ces éléments serait désastreux pour le football professionnel belge. Les jeunes talents et les joueurs confirmés ne pourraient plus être conservés ou transférés, et il serait pratiquement impossible pour nos clubs de réaliser des performances sur la scène européenne. La Pro League poursuit les concertations constructives avec les autorités et les cabinets, avec pour objectif de préserver la compétitivité et la qualité de nos compétitions dans un cadre social et fiscal correct, tout en respectant les accords budgétaires », conclut la Pro League.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Debrabander Jean, mercredi 10 novembre 2021, 18:07

    Etonnant, n'est-ce pas ? Le foot n'est pas au-dessus des lois et les vedettes surpayées doivent payer leurs impôts comme tout le monde, et même plus.

  • Posté par D Marc, mercredi 10 novembre 2021, 16:52

    Nos clubs de football ne seraient plus concurrentiels avec les autres pays? Et nos entreprises, pourquoi doivent-elles payer plus que les autres entreprises en Europe?

  • Posté par Vdrme Marc, mercredi 10 novembre 2021, 16:09

    « Nous ne pouvons que constater que, selon les calculs, les propositions formulées pourraient avoir un impact de 170 millions d’euros. C’est, par définition, la faillite du secteur » Qu'ils payent moins leurs joueurs pour courir après une balle

  • Posté par Steens Frédéric, mercredi 10 novembre 2021, 15:50

    Bizarre, j'ai écrit de mn côté à l'administration fiscale pour leur demander d'aligner le taux d'imposition de ma petite société sur celui appliqué aux acteurs du football professionnel... En souligant bjen que mon taux actuel était "irréfléchi et contre-productif". J'attends impatiemment leur réponse....

  • Posté par Dubois alain, mercredi 10 novembre 2021, 15:34

    Tous les travailleurs doivent être taxés de la même façon.

Aussi en Standard

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir