Accueil Société

Coronavirus: une troisième dose de vaccin pour tous, ce que l’on sait

Les ministres de la Santé ont un accord de principe pour donner un rappel à tous les Belges. Les modalités pratiques (où, quand, comment, à qui d’abord) seront présentées le samedi 27 novembre par la task force vaccination.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

Sympa le cadeau d’anniversaire. Au lieu de souffler sa première bougie tranquillement, la task force interfédérale consacrée à la vaccination contre le coronavirus aura la lourde tâche d’expliquer quand et comment elle va fournir une dose de rappel à tous les Belges. La requête vient des ministres de la Santé réunis en CIM mercredi matin. Même si tout le monde n’était pas tout à fait sur la même longueur d’onde, une décision de principe d’octroyer une troisième dose à tous les Belges a été prise. « Nous voulons offrir la meilleure protection contre le virus à toutes et tous », explique-t-on au fédéral, chez Frank Vandenbroucke (Vooruit) qui en profite pour rappeler l’importance des gestes barrières et du respect des mesures actuelles.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

86 Commentaires

  • Posté par J.-M. Tameyre, jeudi 11 novembre 2021, 22:08

    @Dedecker Nicolas - À force de bombarder ce forum de votre glouboulga pseudo intellectuel (mais mensonger), vous prouvez que vous n'avez rien à faire de vos journées, que vous êtes vissé ici à longueur de temps, que vous prenez personnellement la moindre réflexion qui ne va pas dans votre sens (votre prétendue mansuétude en prend un fameux coup) et surtout que vous avez d'immenses problèmes psychologiques. Vous êtes fumeux, malhonnête, narcissique et sur le coup il est impossible d'accorder le moindre crédit à quelqu'un d'aussi malade que vous. Faites-vous plaisir : changez d'air.

  • Posté par Smyers Jean-pierre, jeudi 11 novembre 2021, 15:32

    J'ai recoupé plusieurs références de M. Dedecker. Cela recoupe parfaitement mes accusations "On aggrave et dramatise sciemment et malhonnêtement des faits réels, et hop! Le boulot de sape est en route." Exemple concret? M. Dedecker appuyait "Sur les vaccins qui n'empêchent pas les formes graves, hospitalisations et décès (majorité de vaccinés aux soins intensifs) : (https://www.medi-sphere.be/fr/actualites/les-personnes-non-vaccinees-sont-surrepresentees-aux-soins-intensifs.html). L'article remet les choses dans une perspective nettement moins "dramatisante" . M. Dedecker, vous êtes pire qu'un menteur, un manipulateur.

  • Posté par Raspe Eric, vendredi 12 novembre 2021, 21:12

    Vous voulez savoir de qui choque dedecker : d'abord votre manipulation totale des proportions 0.2% de 11 million, c'est un paquet de personnes. Comme la mortalité générale est de 1%, ces 0.2% représentent un cinquième de cette mortalité. Pas mal pour une bête grippe non? En fait on a dépassé les 26000 décès. Quel manque profond d'humanité que de réduire ces personnes à l'état de quantité négligeable. Pour vous toutes les mesures prises vous insupportent (je vous cite "les dérives liberticides, discriminatoires et antidémocratiques ( cst, confinements, couvres feux,...)"), donc vous devez minimiser le problème pour justifier votre attitude pathologique. Les fait sont têtus dedecker. Ensuite, votre problème avec les proportions vous entraîne dans un croisade antivax avec comme argument principal que le nombre de vaccinés à l'hôpital est plus grand que le nombre de non-vaccinés. Au pic de la seconde vague on notait 1500 cas par million par jour en moyenne (0.15%). Admettons que le vaccin est efficace à 50%. Le nombre de cas par million par jour en moyenne chez les vaccinés descendra donc à 0.075% puisque la moitié des personnes seront protégées efficacement. Prenons un taux de vaccination à 80%. Appliquons ces chiffres à une population de 10000 personnes. Nous avons 2000 non vaccinés et 8000 vaccinés. Nous aurons 0.15% de 2000 soit 3 vaccinés contaminés. Nous aurons selon le même principe 0.075% de 8000 soit 6 non vaccinés contaminés. Donc le double de contaminés dans le groupe vacciné par rapport au groupe non vacciné. Un fait mathématique. Est-ce pour autant que le vaccin est inefficace. Ben non puisque l'on a défini l'hypothèse d'une efficacité à 50%. Où est l'astuce? Dans les proportions relatives des tailles des échantillons et de l'efficacité. Le paradoxe de l'échantillonnage qui vous échappe et qui de manière systématique échappe aux antivax. "Il est prouvé que ces vaccins n'empêchent pas les contaminations" dites-vous. En effet, mais il la réduisent. Cela c'est un fait que vous occultez systématiquement comme tout vulgaire antivax. Faut-il attendre qu'une mesure soit parfaite pour l'appliquer ou qu'un médicament soit efficaces à 100% et n'ai pas d'effet secondaire pour l'utiliser? Dans ce cas, aucune mesure ne sera jamais appliquée, aucun médicament utilisé. Si vous voulez en mesurer l'impact, comparez la situation sanitaire en Roumanie à celle du Portugal. On attend toujours vos lumière pour expliquer la différence. Ensuite commence dans votre argumentation une litanie de délires antivax primaires: "il prouvé qu'en dessous d'un certain âge les bénéfices de la vaccination sont statistiquement minimes (hors comorbidités) voire négatifs (enfants). Faux. C'est pour cela que vous n'expliquez pas la différence entre Roumanie et Portugal. Vous dites que les enfants ne risque rien. Faux selon les chiffres du Lancet, 2% des jeunes de moins de 20 ans avec une PCR positive requièrent une hospitalisation, 7% présentent des symptômes durant plus de 28 jours (pendant lesquels ils ne peuvent fréquenter l'école). Au mois d'août, 19 personnes de moins de 20 ans sont décédées du covid. Vous dites "il est prouvé que l'immunité collective est impossible à atteindre avec ce virus arn" Faux rien ne vous permet de l'affirmer. Au contraire le Portugal semble y être arrivé. Vous dites "il est prouvé que l'efficacité de ces vaccins diminue drastiquement dans le temps" Elle diminue certes, comme pour tous les vaccins y compris celui contre le tétanos. Et alors? Est-ce pour cela que le vaccin contre le tétanos n'est pas utile? Encore un argument des antivax. L'efficacité pour prévenir les décès reste supérieure à 50% pour tous les vaccin selon l'étude publiée dans Science. Les données relatives à la prévention de l'infection ont été établies sur base des résultats binaires d'un test PCR qui ne tiennent pas compte de la quantité de virus et de la contagiosité du patient. La perte d'efficacité rapportée est donc la perte maximale d'efficacité. Pour les vaccins Pfizer et Moderna on tourne encore autour de 50% de prévention de l'infection. Pour l'Astrazeneca, pas de données puisqu'il n'est pas utilisés aux USA. Pour le Janssen, la perte d'efficacité démontre une seule chose : le schéma à une dose était mauvais. Pour rappel pas de vaccin = 0% d'efficacité. Vous dites "la létalité de la covid tend à correspondre à celle de la grippe" Faux avec 300 morts par an avec la grippe comparés aux 20 morts par semaine avec la covid, celle-ci reste bien plus meurtrière que la grippe. Encore un argument antivax. Vous dites "Vaccins expérimentaux toujours en phase de test" . En effet selon le protocole des études établi au préalable, la période de suivi court encore mais pas pour répondre à la question de la sécurité et de l'efficacité mais pour répondre à la question de la durée de protection. Avec 20000 morts par an en Belgique, attendre cette dernière donnée pendant cinq ans implique le décès au total de 100000 morts et des dégâts économiques immenses. Là, l'antivax devient coupable de meurtre de masse, donc génocidaire. Vous dites "Vaccins qui semblent être à l'origine d'effets secondaires graves, voire mortels pour des gens qui ne risquaient pratiquement rien du covid". En effet mais en quelle proportion? 4 décès en Belgique pour 8.6 millions de personnes vaccinées. encore un délire antivax. Et puis vient la cerise sur le gâteau, le déferlement des thèses complotistes habituelles qui expliquent et motivent les opinions antivax de dedecker "mensonges répétés, gestion de crise calamiteuse, dérives liberticides, discriminatoires et antidémocratiques, traitement médiatique à sens unique, conflits d'intérêts, poids du lobby pharmaceutique, dérives honteuses"? Et puis vient la supplication habituelle de dedecker "laissez tranquille les gens qui pensent différemment, ils ne vous imposent rien eux". Si justement, ils nous imposent d'assumer les conséquences du risque de transmettre la maladie que ces personnes en étant contagieuses leur imposent. En clair, vous revendiquer le droit de tuer. C'est normal, vous pensez qu'une société n'est qu'une somme d'individus qui peuvent faire ce que bon leur semble sans se préoccuper des conséquences de leurs actes. C'est oublier qu'une société est aussi faite d'interactions entre les individus. En l'occurrence, transmettre un virus mortel. La vaccination des plus jeunes aura surtout un bénéfice collectif. Il sera d'autant plus grand que leur système immunitaire est plus vaillant que celui des plus âgés. Les vaccins y seront plus efficaces. C'est clair maintenant? De ce qui précède, c'est donc un fait établi que dedecker n'est qu'un vulgaire égoïste psychopathe, borné, ignorant et criminel. Quand on lui tend un miroir, il ne supporte pas la vue du reflet abject qui lui est présenté, râle et pleurniche parce que l'égoïste est susceptible. C'est aussi un fait qu'une unanimité apparaît pour condamner dedecker. La seule issue pour l'éviter, c'est de quitter ce forum. Mais la prétention arrogante du personnage fera qu'il continuera à y déverser ses manipulations. Rien ne l'arrêtera. On peut prendre les paris.

  • Posté par Smyers Jean-pierre, vendredi 12 novembre 2021, 12:42

    Et revoilà le catalogue complet de ses vérités tronquées, déformées, falsifiées, volontairement anxiogènes, profondément égocentriques, sans égard pour les personnes fragiles, sans un regard pour la souffrance des autres, sans un mot sur ceux qui souffrent sur le long terme, sans la moindre mise en perspective entre les chiffres là où le vaccin et l'équivalent CST sont de mise et là où ils le sont moins ou pas, sans échelle de valeur entre une liberté et les besoins de santé publique. Une diarrhée nauséabonde et profondément malhonnête.

  • Posté par Dedecker Nicolas, jeudi 11 novembre 2021, 20:17

    @Raspe l'inquisiteur en chef. Pour que chacun puisse se faire un avis je re-poste le message que vous mentionnez et qui semble vous avoir tellement choqué (et je n'y vois rien d'antivax, juste du bon sens et des faits) : "Le covid a tué (mortalité) moins de 0,2% de la population belge depuis le début de la crise. Ce taux (comme celui de la létalité) ne cesse de diminuer au fil du temps (vaccination, immunité, meilleurs soins) et tend à correspondre de plus en plus à celui de la grippe saisonnière. Bien sûr vaccinons les personnes fragiles, les vieux comme vous dites, et tous ceux qui jugent qu'ils en ont besoin et pour qui la balance bénéfices/risques penche en ce sens. Et personne ne parle d'isoler ou d'enfermer qui que ce soit, certainement pas ceux que vous appelez à tort les "antivax", au contraire... D'ailleurs personne n'est bêtement antivax, ce que les gens veulent c'est avoir le choix de décider par et pour eux-mêmes ce qu'ils font de leurs corps, en toute liberté, sans pressions ni discriminations. De décider librement s'ils veulent suivre tel traitement ou pas, ce qui est la base de toute déontologie médicale, et de l'éthique en général. Il est aujourd'hui prouvé que ces vaccins n'empêchent pas les contaminations, il est aujourd'hui prouvé qu'en dessous d'un certain âge les bénéfices de la vaccination sont statistiquement minimes (hors comorbidités) voire négatifs (enfants). Il est aujourd'hui prouvé que l'immunité collective est impossible à atteindre avec ce virus arn qui va probablement devenir endémique (comme la grippe), il est aujourd'hui prouvé que l'efficacité de ces vaccins diminue drastiquement dans le temps... Vaccins expérimentaux toujours en phase de test sur lesquels, malgré l'incroyable(!) cohorte de vaccinés, nous n'avons de fait aucun recul quant aux potentiels effets indésirables à moyen/long terme. Vaccins qui semblent d'ailleurs, d'après les chiffres des organismes de pharmacovigilance, parfois êtres à l'origine d'effets secondaires graves, voire mortels pour des gens qui ne risquaient pratiquement rien du covid. Ajoutez à cela le manque de confiance envers le gouvernement suite à ses mensonges répétés et sa gestion de crise calamiteuse, les dérives liberticides, discriminatoires et antidémocratiques ( cst, confinements, couvres feux,...), un traitement médiatique à sens unique s'apparentant à de la propagande d'état, les problèmes de conflits d'intérêts et le poids du lobby pharmaceutique sur les décisions de santé... Et vous avez une partie des ingrédients qui font que des gens qui savent lire et écrire décident de passer leur tour, par principe de précaution et par refus idéologique de participer à ces dérives honteuses. Pour résumer, faites ce que bon vous semble, croyez ce que vous voulez, jugez de ce qui est bon pour vous... mais laissez tranquille les gens qui pensent différemment, ou qui ont une autre analyse de la situation que vous, ils ne vous imposent rien eux... et non ils ne vont pas vous tuer, rassurez vous".

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs