Accueil Les racines élémentaires

Les Racines élémentaires de Danièle Thompson: «J’étais une enfant heureuse, dans une ambiance de romanichels bien élevés»

Danièle Thompson le reconnaît : c’est à son père, qui lui proposa d’écrire avec lui de grandes comédies familiales, qu’elle doit son destin. La famille Oury connut alors la gloire… après avoir vécu les galères financières et la bohème artistique.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 10 min

A près de 80 ans, Danièle Thompson se retourne sur le passé et égrène ses souvenirs comme autant de clichés d’un bel album de photos. Elle nous parle de sa mise au monde, menacée au cœur de la guerre ; d’une enfance entourée par de jeunes et joyeux parents comédiens ; de ses débuts glorieux dans le monde du cinéma de Papa ; de son coup de foudre amoureux, aussi, qui la propulsa dans les coulisses de l’histoire du rock.

Son fil rouge ? L’appartenance au monde des saltimbanques. Un monde qu’elle aime tant.

Je ne serais pas devenue qui je suis si…

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Les racines élémentaires

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs