Accueil Monde Proche-Orient

Proche-Orient: les Palestiniens massivement cybersurveillés

Deux scandales, révélés coup sur coup, montrent l’ampleur de la surveillance dont font l’objet les Palestiniens, activistes ou simples civils. Le logiciel Pegasus a été utilisé contre des militants, tandis que l’armée israélienne a participé à un système de reconnaissance faciale.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

En Israël, Silicon valley du Moyen-Orient, des entreprises de cybersécurité les plus performantes au monde développent des systèmes de cybersurveillance à la pointe.

Des révélations montrent ces derniers jours comment des organisations mais aussi de simples civils palestiniens sont massivement surveillés. « En Cisjordanie, Israël utilise l’infrastructure de l’occupation, désormais profondément enracinée et dont les fondements ont été posés au cours des 54 dernières années, pour maintenir des centaines de milliers de Palestiniens sous étroite surveillance, sans aucun débat public, transparence ou responsabilité », indique Ori Givati, membre de l’organisation israélienne Breaking the silence.

1

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Proche-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs