Accueil Le direct Le direct économie

Volkswagen: le patron apaise le conflit, une nouvelle usine promise à Wolfsburg

Le conflit interne s'apaise chez Volkswagen: le patron du géant automobile a clairement rejeté l'hypothèse de suppressions d'emploi massives et dévoilé un nouveau projet d'usine dédiée à la technologie électrique sur son site historique de Wolfsburg, pour concurrencer Tesla.
Temps de lecture: 2 min

"Il n'y a pas de projet de supprimer 30.000 emplois" et "tous les sites ont un avenir", a assuré Herbert Diess dans une vidéo interne diffusée au sein de Volkswagen, et consultée mercredi par l'AFP. 

"Personne ne devrait avoir peur", a-t-il ajouté en réponse aux inquiétudes des représentants du personnel.

Le patron avait provoqué une tempête le mois dernier en évoquant, selon des sources proches du dossier, la possible disparition de 30.000 postes en lien avec la révolution électrique engagée par le groupe.

L'entourage de M. Diess s'était empressé de démentir l'existence d'une projet concret de restructuration, mais une discussion vigoureuse s'était engagée avec le puissant comité d'entreprise sur l'avenir de l'usine historique de Volkswagen, à Wolsfburg, au nord de Berlin.

Un compromis semble se profiler : Volkswagen "évalue" la possibilité de construire, à proximité de ce site, une toute nouvelle unité de production dédiée à la voiture électrique, a annoncé le directeur de la marque VW, Ralf Brandstätter, dans des déclarations transmises mercredi à l'AFP.

Le conseil de surveillance doit encore approuver ce projet, mais "le comité d'entreprise et la direction ont convenu que la proposition peut désormais donner au site de Wolfsburg une perspective à long terme", selon ces déclarations.

Le nouveau site serait dédié à la production de la future berline électrique et connectée, baptisée Trinity, que Volkswagen prévoit de commercialiser en 2026, conformément à sa stratégie d'investissement massif dans les technologies électriques.

Herbert Diess ne cesse d'exhorter son groupe à une "révolution" pour rattraper l'américain Tesla qui ouvrira bientôt sa "Gigafactory" près de Berlin.

Tesla prévoit d'y fabriquer une voiture en 10 heures, a récemment relevé M. Diess, dans une comparaison peu flatteuse pour Volkswagen, dont la plus grande usine électrique, à Zwickau (est), passe actuellement encore "plus de 30 heures" sur un modèle.

L'objectif est de faire la nouvelle usine de Wolsburg une structure "compétitive" où les modèles de Trinity seront eux aussi fabriqués en "seulement dix heures", selon un tweet mercredi du patron du groupe allemand.

Le comité d'entreprise demande toujours la fabrication à Wolfsburg d'un premier modèle électrique avant Trinity en 2026 -- un sujet qui devrait être débattu d'ici la réunion du conseil de surveillance consacrée au plan d'investissement à moyen-terme, prévue le 9 décembre.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Direct économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs