Accueil Belgique Politique

La N-VA réfute les critiques sur le «sabotage» du projet de centrale à gaz à Vilvorde

Mardi, la ministre flamande de l’Environnement, Zuhal Demir (N-VA), a rejeté le permis pour la future centrale au gaz d’Engie à Vilvorde. D’après elle, les émissions d’azote de la centrale à gaz sont trop élevées au regard des normes flamandes.

Temps de lecture: 2 min

La N-VA a réfuté mercredi les critiques émises par l’opposition au parlement flamand selon lesquelles le parti nationaliste refuserait des permis pour les centrales électriques au gaz afin de mettre un terme au gouvernement fédéral. « Nous opérons dans le respect de la loi. Quiconque n’est pas d’accord avec la décision peut faire appel », a déclaré le ministre-président flamand, Jan Jambon. « Il ne s’agit pas de vulgaire politique, mais de respect des règles », a renchéri la ministre de l’Environnement, Zuhal Demir, devant les députés.

Cette même Zuhal Demir a annoncé mardi soir son refus d’accorder son feu vert au projet de nouvelle centrale au gaz à Vilvorde, qui entre dans les plans du fédéral, qui souhaite fermer d’ici 2025 au moins cinq des sept réacteurs nucléaires assurant actuellement l’alimentation en électricité du pays.

Selon la ministre nationaliste, les émissions d’azote de la centrale à gaz sont trop élevées au regard des normes flamandes.

Au parlement flamand, Groen et Vooruit, dans l’opposition, ont reproché mercredi à Mme Demir de délibérément saboter la politique énergétique fédérale en se livrant à de petits jeux politiques.

« Il s’agit d’une allégation assez grave », a rétorqué M. Jambon. « Nous opérons dans le cadre de l’Etat de droit. Aucun agenda politique n’est ici mis en avant. Si vous n’êtes pas d’accord avec la décision, vous pouvez faire appel et nous verrons ce que le juge dira », a-t-il ajouté.

Mme Demir a également nié jouer à des jeux politiques avec le dossier des centrales à gaz. « Il ne s’agit pas de vulgaire politique, mais de respect des règles », a déclaré le ministre de la N-VA. « Si un projet est bon, j’accorde un permis », a-t-elle assuré, en faisant référence au feu vert qu’elle a accordé pour la centrale électrique de Wondelgem à Gand.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par Claude , vendredi 12 novembre 2021, 10:59

    Ils préfèrent écouter Poutine (ou son nabo Loukachenko) qui leur coupera le gaz sous les pieds!...

  • Posté par Halut Michele, jeudi 11 novembre 2021, 13:40

    S’il y a des règles et des normes, il faut les respecter. Lors des inondations, on a bien vu ce qu’il en en coutait de tricher. Construire sur des terrains inondables etc.. Donc pas de petits accommodements et respect des riverains de la centrale.

  • Posté par Halut Michele, jeudi 11 novembre 2021, 13:40

    S’il y a des règles et des normes, il faut les respecter. Lors des inondations, on a bien vu ce qu’il en en coutait de tricher. Construire sur des terrains inondables etc.. Donc pas de petits accommodements et respect des riverains de la centrale.

  • Posté par Dupont Vincienne, jeudi 11 novembre 2021, 13:29

    Bravo Mme Demir.

  • Posté par L. D., jeudi 11 novembre 2021, 13:12

    Il est temps que les francophones écoutent Macron qui fait faire le bon pas du nucléaire de 3eme génération et suivantes, comme de plus en plus de pays civilisés.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs