Accueil Belgique

Climat: les parlementaires appellent les gouvernements à s’entendre

Des députés et sénateurs des partis de la majorité déplorent l’absence d’accord entre les gouvernements du fédéral et des Régions sur la répartition intrabelge de l’objectif climatique. Ils demandent que l’on remette l’ouvrage sur le métier.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Présents pour certains au sommet mondial sur le climat à Glasgow, des parlementaires de toutes les assemblées du pays – à l’exception du CDH, du PTB et du Vlaams Belang – ont lancé un appel aux gouvernements régionaux et fédéral « à améliorer la gouvernance climatique du pays » et leur ont demandé d’« obtenir, au plus vite, un accord sur le “burden-sharing”, c’est-à-dire sur la répartition intrabelge des efforts ».

« Malgré la complexité institutionnelle, notre pays dispose d’une expertise et d’un savoir-faire remarquables qui lui permettent de coordonner efficacement le travail de négociation », écrivent les députés et sénateurs. Regrettant que leur exhortation à conclure un accord intrabelge « de préférence avant le début de la COP26 » consignée dans une résolution adoptée par tous les parlements du pays, n’ait pas été entendue.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Baeyens Remi, vendredi 12 novembre 2021, 11:29

    C'est la guerre des partis avec du 'moi je' etc. Avec des électeurs qui sont pressurés de taxes diverses et charges se demandent si cela sert à quelque chose et qui n'y comprennent plus rien. Maintenant, avec cette folie qui s'est emparée du monde politique avec la COP, ils veulent paraître champions et assènent des 'vérités' qui n'en sont pas. Chez nos voisins (NL,FR) ils ont un cap clair, raisonné et cohérent. et avancent. Ils ont le souci de se développer alors qu'en Belgique nous allons droit dans le mur avec une récession qui sera pire que celle des années 20. Blâmer un parti comme la NVA, que je ne porte pas dans mon coeur, mais ont des positions cohérentes en matière d'énergie par exemple. Certains responsables politiques échafaudent des scénarios invraisemblables comme le Malawi p.e. Ils perdent toute crédibilité pour tout belge un peu sensé.

  • Posté par Fonder Daniel, jeudi 11 novembre 2021, 15:10

    Les ministres Écolos à la manœuvre pleurent sur le lait qu’ils ont . renversé. Une position doctrinale sur le nucléaire et un report à la fin novembre conduisait à une intransigeance des autres partis qui n’ont pas cédé à ce chantage prévisible. Et les socialiste se taisent en participant au désastre avant la ruine de la Wallonie.

  • Posté par Dagnelie Raphaël, jeudi 11 novembre 2021, 14:18

    Sorry mais la position de la NVA est la plus cohérente.

  • Posté par Debrabander Jean, jeudi 11 novembre 2021, 17:08

    la plus égoïste, oui : eigen volk eerst, alles voor Vlaanderen etc.

  • Posté par Rabozee Michel, jeudi 11 novembre 2021, 14:00

    Et pendant qu'ils y sont, qu'ils parlent de la menace de Loukaschenko de couper la fourniture de gaz vers l'Europe en représailles des déclarations européennes de sanctions suite à la manoeuvre d'inondation de migrants que Minsk met en oeuvre (bizarrement, aucun media n'en parle en Belgique). Voilà ce qui nous pendra de plus en plus au nez de remplacer le nucléaire par un gaz contrôlé par les pays de l'Est: ne plus pouvoir s'ériger contre leurs atteintes aux droits humains.

Plus de commentaires

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs