Accueil Société

Vaccination: infertilité, fausse couche, règles perturbées, ces mythes à détricoter

L’hésitation vaccinale reste importante chez les femmes de 25 à 35 ans, surtout celles qui ont des projets d’enfant. La gynécologue Stéphanie Blondel revient sur les fausses informations qui circulent et appelle sans réserve à la vaccination.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

Le vaccin contre le coronavirus est disponible depuis moins d’un an en Belgique. De nombreuses jeunes femmes, ou des couples, qui envisagent de faire un enfant dans un avenir plus ou moins proche préfèrent « ne pas prendre de risque » et refusent la vaccination. Une grosse erreur pour Stéphanie Blondel, gynécologue obstétricienne au CHU Marie Curie de Charleroi.

1

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

34 Commentaires

  • Posté par P AR, vendredi 12 novembre 2021, 23:57

    @ massacry olivier . Et vous , vous faites partie de quelle communauté ? Du Ministère de la Vérité ? L'avenir nous montrera qui avait raison.

  • Posté par massacry olivier, samedi 13 novembre 2021, 11:13

    A la différence de vous, la vérité oui m'est une valeur, aussi je ne m'amuse pas à mentir et manipuler comme vous le faites avec vos fausses études revues par les pairs !

  • Posté par P AR, vendredi 12 novembre 2021, 20:18

    Intéressant article (peer reviewed) publié récemment à ce sujet "Spontaneous Abortions and Policies on COVID-19 mRNA Vaccine Use During Pregnancy" . Lien en bas de page de https://www.publichealthpolicyjournal.com/general-5

  • Posté par massacry olivier, vendredi 12 novembre 2021, 22:37

    Et voila P AR rejoint la communauté des antivax manipulateurs. Non cet article n'est pas une publication revue par ses pairs! Je vous met au défi de presenter dans quel journal elle a été publiée! Vos liens pdf renvoient tous à l'IPAK, institution antivax, que j'ai déja critiqué ici. Pire le titre repris est celui d'un autre article publié officiellement celui-ci. Sa conclusion est: <Spontaneous abortions did not have an increased odds of exposure to a COVID-19 vaccination in the prior 28 days compared with ongoing pregnancie><these data can be used to inform vaccine recommendations and to counsel patients.>.https://jamanetwork.com/journals/jama/fullarticle/2784193. Une autre étude plus récente conclu que : <Nonetheless, our findings suggest that the risk of spontaneous abortion after mRNA Covid-19 vaccination either before conception or during pregnancy is consistent with the expected risk of spontaneous abortion; these findings add to the accumulating evidence about the safety of mRNA Covid-19 vaccination in pregnancy.> https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMc2113891.

  • Posté par Martin Roland, vendredi 12 novembre 2021, 19:29

    On reconnaît les arguments " fond de commerce " des enfoirés habituels. Toujours en train de manipuler les statistiques -toujours négativement - , faisant des généralités à partir d'exceptions, critiquant tout et rien mais sans jamais apporter de solution crédible: il est clair que ce ne sont pas ces enfoirés qui nous aideront à sortir de l'ornière mais bien le contraire ! En fait des minables, des pauv' types !

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs