Accueil Société

Une enquête universitaire pour sonder les sinistrés

Quel est l’état psychologique des sinistrés des inondations du mois de juillet ? Comment en ressentent-ils l’impact ? Quels types de soutiens leur seraient utiles ? Une vaste enquête menée par l’ULiège et l’UCLouvain va tenter d’objectiver la situation.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Economie Temps de lecture: 2 min

Nonobstant la formidable mobilisation des bénévoles et des professionnels afin d’apporter dans l’urgence un soutien psychologique aux personnes sinistrées, c’est avant tout le constat d’un réel manque de coordination qui est remonté du terrain. De quoi alerter Pierre Philippot, professeur à l’UCLouvain, et Adélaïde Blavier, professeure à l’ULiège, tous deux spécialistes des traumatismes psychologiques.

« L’accompagnement des victimes de catastrophes, y compris sur le plan psychologique, est très perfectible en Belgique », commente Pierre Philippot. « Rien n’est organisé de manière structurelle, qu’il s’agisse de répertorier les victimes, de les reconnaître en tant que telles ou de les aider. L’Etat, en ses différentes entités, est globalement défaillant. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs