Accueil Société

Le long de la Vesdre, la détresse psychologique des sinistrés ne fait encore qu’affleurer

Toujours plongées dans l’inconfort matériel et l’incertitude à long terme, nombre de victimes des inondations n’ont en réalité pas encore posé leurs valises. Quatre mois après le drame de juillet, leur état de détresse psychologique reste compliqué à évaluer.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Economie Temps de lecture: 7 min

Dévastée comme tant d’autres par les flots boueux de la Vesdre, la maison de Brigitte André n’a pas encore retrouvé tout ce qui en faisait le charme jusqu’au mois de juillet dernier. « C’était notre havre de paix au bout d’une impasse, notre petit coin de paradis que nous avions rénové pendant cinq ans en espérant y couler sereinement nos vieux jours », commente-t-elle. « D’ordinaire de nature optimiste, j’avoue traverser une période compliquée. C’est comme si j’avais en permanence un étau sur le cœur. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Halut Michele, mercredi 24 novembre 2021, 14:08

    La facon dont ces personnes ont ete abandonnées est révoltante .

  • Posté par Dupont Vincienne, jeudi 11 novembre 2021, 18:41

    Comme d’habitude, rien n’est bien organisé dans ce pays au fonctionnement bananier.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs