Accueil Sports Football Football belge Division 1A

La réforme fiscale fait peur aux grands clubs

Dans une lettre ouverte adressée aux autorités politiques, six clubs (Anderlecht, l’Antwerp, Club Bruges, Gand, Genk et le Standard) craignent une saignée financière qui entraînerait une perte de compétitivité et une fuite des talents.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Dans l’air depuis des mois et proche de son aboutissement, la réforme du statut fiscal du sportif agite principalement le monde du football, qui subit inévitablement un dommage collatéral des développements du Footbelgate. Outre une réduction des avantages au niveau de la sécurité sociale, la coalition Vivaldi veut, avec l’entrée en vigueur d’une loi-programme au 1er janvier 2022 (dans un mois et demi donc !) revoir le régime de faveur au niveau du précompte professionnel. Pour faire simple, alors que les clubs doivent seulement verser à l’État 20 % du précompte avec l’obligation de destiner un quart du cadeau fiscal à la formation (au sens large), la manne financière serait plafonnée à quatre millions, répartis à 50-50 sur la formation des jeunes (dans un cadre plus strict) et l’amélioration des infrastructures.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Division 1A

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs