Accueil Sports Autres sports Voile

Transat Jacques Vabre: Jonas Gerckens 4e en Class40 après cinq jours de course, Denis Van Weynbergh 19e en Imoca

La course se poursuit pour les Belges à la Transat Jacques Vabre.

Temps de lecture: 2 min

Jonas Gerckens, associé au Français Benoit Hantzperg, figure à la 4e place en Class40 (monocoque de 12m) après cinq jours de course de la 15e Transat Jacques Vabre, la course à la voile en double qui relie Le Havre à Fort-de-France (Martinique).

Au pointage de vendredi 9h00, leur voilier Volvo figurait au large de Lisbonne et n’était qu’à 8,46 miles (15 km) de la tête, occupée par les Français Nicolas Jossier et Alexis Loison sur La Manche #EvidenceNautique.

« La lutte est rude avec quelques stars du Figaro3 et du Class40. On s’accroche à ce Top5 en bonne compagnie, c’est assez stimulant. Il faut compter aussi avec les cargos, les pêcheurs et la zone interdite du dispositif de séparation du trafic », a écrit Jonas Gerckens jeudi sur Facebook.

Denis Van Weynbergh, l’autre skipper belge présent dans la course, fait équipe avec le Français Tanguy Le Turquais. Déjà présent en 2013 (16e en Class 40), il pointait au 19e rang sur les 20 voiliers encore en lice de la classe Imoca, celle des bateaux qui préparent le Vendée Globe (le tour du monde en solitaire et sans escales). Sur Les Laboratoires de Biarritz – No Limit 4 us, ils accusaient un retard de 360 miles (667 km) sur la tête, occupée par les Français Thomas Ruyant et Morgan Lagravière sur LinkedOut.

En tête, Franck Cammas et Charles Caudrelier (Maxi Edmond de Rothschild) emmènent la course et sont à mi-chemin entre les Canaries et le Cap-Vert. À bord de leur Ultime (maxi-trimaran de 32 mètres), ils comptent une avance de 102 miles (190 km) sur le flambant neuf SVR-Lazartigue des Français François Gabart et Tom Leperche.

Jeudi, l’un des deux foils du maxi-trimaran de Thomas Coville et Thomas Rouxel (Sodebo Ultim 3) a été endommagé par un choc avec un objet flottant non identifié (ofni). Vendredi matin sur le coup de 6h00, après une rapide intervention à Funchal (Madère), Coville et Rouxel ont pu reprendre la mer, même si le foil reste endommagé.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Voile

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir