Accueil Le direct Le direct économie

Le géant pharmaceutique américain Johnson & Johnson se scinde en deux

Le géant pharmaceutique américain Johnson & Johnson (J&J) a annoncé vendredi qu'il allait séparer ses produits d'hygiène et médicaments sans ordonnance du reste de ses opérations pour donner naissance à deux entreprises cotées en Bourse.
Temps de lecture: 2 min

Le titre de J&J grimpait de plus de 3,5% à Wall Street dans les échanges électroniques après cette annonce et avant l'ouverture de la place new-yorkaise.

"A l'issue d'un passage en revue complet, le conseil d'administration et l'équipe dirigeante ont estimé que la séparation prévue de la division +Santé des consommateurs+ est la meilleure façon d'accélérer nos efforts pour servir les patients, les consommateurs et les professionnels de la santé", a déclaré Alex Gorsky, le patron de J&J, cité dans un communiqué.

La branche "Santé des consommateurs" commercialise des produits grand public comme les pansements Band-Aid, les crèmes pour la peau Neutrogena, de la poudre de talc pour bébés ou le Tylenol, un médicament utilisé comme anti-douleur. Elle a généré un chiffre d'affaires de 3,7 milliards de dollars au troisième trimestre, soit près de 16% des recettes totales de J&J.

Les autres activités du groupe, à savoir la production et la vente d'équipements médicaux, de médicaments sur ordonnance et de vaccins, notamment le sérum unidose contre le Covid-19, formeront la deuxième entreprise. Ces divisions ont généré près de 20 milliards de dollars de revenus de juillet à septembre.

Joaquin Duato, actuel vice-président du comité exécutif de J&J et qui deviendra directeur général du groupe à partir de janvier, demeurera DG de ce nouveau J&J une fois la séparation achevée. M. Gorsky occupera lui le poste de président exécutif du conseil d'administration du J&J actuel pour assurer la transition lors de l'arrivée aux manettes de M. Duato.

J&J envisage d'achever la séparation d'ici 18 à 24 mois.

L'annonce de la scission de J&J intervient quelques jours seulement après celle d'un autre géant américain, le conglomérat General Electric, qui a lui prévu de séparer ses activités en trois entreprises distinctes.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Direct économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs