Accueil Monde Union européenne

UE: un cinquième train de sanctions contre Minsk au menu des ministres européens lundi

Un cadre juridique sera adopté pour frapper les individus et les organismes jugés coupables d’organiser ou de faciliter l’acheminement de migrants vers Minsk, massés ensuite aux frontières avec l’UE.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

Un nouveau paquet de sanctions, le cinquième en un peu plus d’un an, sera formellement décidé lundi prochain par les ministres européens des Affaires étrangères contre le régime biélorusse, ont confirmé vendredi plusieurs sources diplomatiques et officielles européennes. Les ministres donneront leur feu vert à l’adoption du cadre juridique nécessaire pour frapper les individus et les organismes jugés coupables d’organiser ou de faciliter l’acheminement de migrants vers Minsk. De la capitale biélorusse, ils sont transportés par les autorités vers les frontières avec l’UE, de Pologne, Lituanie ou Lettonie. La liste des personnes ou entités concrètement visées sera établie dans la foulée, « très rapidement », selon un haut responsable de l’UE.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Naeije Robert, lundi 15 novembre 2021, 22:26

    Lukatchenko a réagi de façon détestable à des sanctions décidées par l'UE pour sa répression d'une contestation à son élection qui paraissait en effet frauduleuse. Mais pourquoi la Biélorussie? En termes d'état de droit, il y a pire, citons parmi bien autres la Chine, l'Arabie Saoudite, Cuba, l'Iran... Quel est le contrôle démocratique sur ces sanctions de l'UE qui paraissent à tout le moins frivoles?

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs