Accueil Sports Football Diables rouges

Diables rouges: ces qualifications qu’on ne fête même plus

Il suffit qu’ils battent l’Estonie ce samedi, ou fassent le même résultat que le pays de Galles contre la Biélorussie, pour que les Diables valident leur billet pour le Qatar.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Clap de fin imminent pour clore une phase éliminatoire un peu curieuse, puisque disputée en plusieurs temps. Au terme de celle-ci, les Diables auront gagné le droit de disputer leur 19e phase finale d’un grand tournoi, la 13e en Coupe du monde. Pour la première fois de leur histoire, ils aligneraient un cinquième grand tournoi de suite.

Avec les moyens du bord vu la kyrielle d’absences (Lukaku, Batshuayi, Doku, Vermaelen, Alderweireld, Tielemans). La modestie de l’adversaire (étrillée par les Diables 2-5 en septembre à Tallin, l’Estonie n’est que 105e mondiale), le retour au premier plan de quelques affamés (Thorgan Hazard, Benteke, Meunier) ou d’intéressants essais en perspective (Theate, Faes) sont a priori largement de nature à compenser ce déficit à l’applaudimètre entretenu par la présence attendue de 35.000 supporters au stade Roi-Baudouin.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Diables rouges

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs