Accueil Monde France

France: pourquoi la jeune joggeuse a inventé son enlèvement

Les gendarmes tentent de comprendre le comportement de la jeune fille de 17 ans.

Temps de lecture: 2 min

La jeune fille de 17 ans, Lisa, dont la disparition mystérieuse en début de semaine avait mobilisé jusqu’à 200 militaires en Mayenne, avait en réalité fugué à l’occasion d’un jogging, puis inventé un scénario d’enlèvement. Réapparue mardi soir saine et sauve dans un restaurant à une dizaine de kilomètres de son domicile, l’adolescente a reconnu vendredi devant les gendarmes avoir « menti ».

« La jeune fille a indiqué avoir menti, ne pas avoir été enlevée et s’être rendue (…) à pied » à Sablé-sur-Sarthe, la commune où elle avait été retrouvée mardi soir, a fait savoir dans un communiqué vendredi la procureure de la République de Laval, Céline Maigné. Elle s’est déclarée « désolée d’avoir causé une mobilisation aussi importante », « fera l’objet d’une procédure pour dénonciation d’infraction imaginaire », a précisé la magistrate.

Dans un premier temps, la joggeuse avait fait aux gendarmes le récit d’un « enlèvement par deux jeunes hommes la frappant et l’emportant dans une camionnette verte dans une maison d’où elle serait parvenue à s’enfuir en frappant l’un d’entre eux, resté seul », selon le communiqué du parquet.

Vendredi, elle a également expliqué aux gendarmes que les blessures qu’elle présentait « sont d’origine accidentelle » et qu’elle « aurait notamment découpé son tee-shirt avec une paire de ciseaux », selon la procureure. Les enquêteurs ne savent toujours pas où la jeune fille a passé les 24 heures de sa disparition ni si elle avait un complice. Elle a expliqué avoir marché 10 km entre les communes de Saint brice et Sablé-sur-Sarthe en abandonnant derrière elle ses affaires (montre, téléphone et écouteurs). Les enquêteurs n’excluent pas la présence d’une tierce personne : les chiens pisteurs de la gendarmerie n’ont pas su reconstituer le trajet que la joggeuse dit avoir suivi.

Mais pourquoi avoir menti ? Selon Le Parisien, Lisa aurait évoqué une précédente agression lors de son audition. En 2019, le domicile familial de Saint-Brice a été cambriolé alors que la jeune fille était seule chez elle. Elle s’est retrouvée nez à nez avec des voleurs, qui l’auraient bousculée avant de s’enfuir. Elle avait ensuite prévenu la gendarmerie et aidé à dresser un portrait-robot, qui a conduit les enquêteurs à interroger un de ses camarades de lycée mais ce dernier avait été mis hors de cause, faute de preuves. Les gendarmes s’interrogent aujourd’hui : la jeune fille avait-elle menti à l’époque ? Pour tenter de comprendre le mensonge de Lisa, les parents ont été interrogés sur sa personnalité et une expertise psychiatrique a été demandée.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par D. Frederic, dimanche 14 novembre 2021, 22:22

    Paour faire sa bebelle sur tiktoktagram. Rien d'autre.

  • Posté par Chalet Alain, dimanche 14 novembre 2021, 0:25

    Elle n'a pas été violée?

  • Posté par Restons Optimistes , samedi 13 novembre 2021, 21:52

    Encore une qui fera le buzz et des milliers de like sur FB ou autre réseau débile. Elle devrait payer tous les frais liés à sa "recherche".

  • Posté par Desmet Marc, samedi 13 novembre 2021, 18:59

    .... Elle s’est retrouvée née à née ???????? MDR

  • Posté par Klein Alain, samedi 13 novembre 2021, 19:09

    Elle sait retrouvez n'est à n'est ?

Sur le même sujet

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs