Accueil Sports Football Football à l'étranger France

Didier Deschamps dithyrambique envers Kylian Mbappé: «Il a pu étaler toute sa classe»

Didier Deschamps, le sélectionneur des Bleus, s’est exprimé au sujet de la prestation XXL de Kylian Mbappé ce samedi soir contre le Kazakhstan (8-0).

Temps de lecture: 2 min

Kylian Mbappé, auteur du premier quadruplé en équipe de France depuis Just Fontaine en 1958, « a pu étaler toute sa classe », a souligné le sélectionneur Didier Deschamps après la victoire des Bleus contre le Kazakhstan samedi (8-0), synonyme de qualification pour le Mondial-2022.

Qu’avez-vous pensé de la performance de Kylian Mbappé ?

C’est une très belle soirée pour lui à titre personnel. Petit à petit, il commence à devenir performant de la tête aussi, et comme il a un état d’esprit perfectionniste, il pourra continuer à faire beaucoup de différences et à être efficace. Tout ce qu’il fait affole les compteurs. Il a pu étaler toute sa classe, son efficacité et son état d’esprit, ce qui est important pour moi. Il aurait pu marquer un quintuplé mais il a laissé Antoine tirer le penalty, c’est bien que nos attaquants se partagent l’efficacité. Il a toujours eu de la liberté, il a défendu aussi quand il a fallu, il est capable de tout faire. Je ne lui ai jamais donné de position fixe, encore moins là en tant qu’attaquant axial.

Avez-vous fêté la qualification dans le vestiaire ?

Tranquillement. Il faut apprécier, c’est de la joie, les joueurs en ont eu sur le terrain, ils ont pu communiquer avec le public. Ils sont heureux, je le suis aussi. On avait trois objectifs cette année, on atteint ce troisième avant le dernier match, après la Ligue des nations. On essaie toujours de se rapprocher de la perfection, ça y ressemble de par ce que les joueurs y ont mis. On a mis tellement de qualité qu’on les a mis en souffrance. En ce qui me concerne, c’est la 4e grande compétition. Je suis très fier de ce qu’ont fait les joueurs. La qualité est là, le talent aussi, et l’état d’esprit. Des fois, ça se joue à peu de chose, mais l’équipe de France, sur l’année 2021, a prouvé qu’elle était capable de faire de très, très bonnes choses. On est là et on y sera.

Kingsley Coman sur le flanc droit, est-ce une option durable ?

Je ne fais jamais du one shot. C’est une option, c’est un rapport de forces. Aujourd’hui, l’option n’était pas risquée du tout car j’imaginais qu’on aurait beaucoup le ballon et qu’il se retrouverait dans une position habituelle. Est-ce possible de le répéter ? Oui. Face à des forces différentes, ça demande des aménagements. Quand on a le ballon, ça ne pose pas de problème. Mais il a fait les efforts sur le plan défensif.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir