Accueil Société

Jean-Pascal van Ypersele sur l’accord de la COP26: «Bien plus que du bla-bla, mais c’est très insuffisant»

Le scientifique, qui conseillait la délégation belge à la COP26, relève tout de même une série de points positifs du Pacte climatique de Glasgow adopté samedi soir par près de 200 pays.

Temps de lecture: 2 min

Les décisions adoptées à la COP26, à Glasgow, vont aider à la mise en œuvre de l’accord de Paris sur le climat, a souligné dimanche le climatologue Jean-Pascal van Ypersele (UCLouvain), estimant qu’il s’agit d’un « pas dans la bonne direction ». « C’est bien plus que du bla-bla, mais c’est très insuffisant », résume-t-il.

Pour la jeune activiste suédoise Greta Thunberg, figure de proue du mouvement des jeunes pour le climat (Fridays for future), la COP26 se résume à du « bla bla bla ».

Le scientifique, qui conseillait la délégation belge à la COP26, relève tout de même une série de points positifs du Pacte climatique de Glasgow adopté samedi soir par près de 200 pays.

Des points positifs

Parmi ces motifs de satisfaction, figurent la « reconnaissance encore plus nette de l’urgence de l’action, couplée à un accueil favorable du dernier rapport du Giec » et la « reconnaissance de l’énorme fossé entre les plans actuels et ce qui serait nécessaire, et un appel à accroître le niveau d’ambition de ces plans annuellement, et pas seulement tous les 5 ans ».

L’ancien vice-président du Giec salue aussi l’appel à réduire l’usage du charbon et des subsides aux énergies fossiles, le « début de réponse à la demande des pays vulnérables que les dommages qu’ils subissent suite au dérèglement du climat soient compensés par les pays qui en sont les plus responsables » ainsi que les promesses d’augmentation des budgets consacrés au financement de l’adaptation aux changements climatiques des pays en voie de développement.

A cet égard, Jean-Pascal van Ypersele salue « le geste symbolique important fait par le gouvernement de Wallonie au dernier jour de la COP26, en promettant de contribuer à raison d’un million d’euros à un fond de financement des pertes et préjudices des pays en développement ».

« L’ensemble des textes adoptés à Glasgow ne diminue pas immédiatement les émissions de gaz à effet de serre, mais crée un cadre et des signaux de plus en plus clairs vers la décarbonation pour tous les gouvernements, tous les acteurs économiques et tous les citoyens. Maintenant, au boulot », conclut le climatologue.

À lire aussi cop26 À lire aussi un-accord-la-cop26-les-principaux-points-du-pacte-de-glasgow-pour-le-climat (2)

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Hiersoux Michel, lundi 15 novembre 2021, 14:22

    Le 1er prix de la comédie de l'année est attribué à la COP26. Si ces réunions servaient à qq chose on n'en serait pas à la 26 ième édition. Abandon du charbon, bonne idée, sauf que ni la Chine, ni l'Inde qui consomment 50% du charbon mondial ne participeront pas.... donc inutile.... et ce Van Yp machin dit vraiment n'importe quoi.

  • Posté par Monsieur Hadrien, lundi 15 novembre 2021, 10:42

    « le geste symbolique important fait par le gouvernement de Wallonie au dernier jour de la COP26, en promettant de contribuer à raison d’un million d’euros à un fond de financement des pertes et préjudices des pays en développement ». Nos politiques ont trouvé le graal du climat: jeter l'argent des contribuables à l'étranger ! On nous explique par ailleurs que la francophonie belge est en état de faillite virtuelle.

  • Posté par Fonder Daniel, dimanche 14 novembre 2021, 16:31

    Le bar num des cop est dérangeant. Plus enclore les excès verbaux des jeunes qui n’ont rien compris à la complexité du monde, surtout si les pays sont démocratiques. Ce qui est rassurant est la volonté d’avancer des gouvernants mais ….. ils ne peuvent se couper de leur opinion publique. Sans être majoritaires, chez nous beaucoup sont convaincus des efforts à faire. Le risque de rejet après les excès médiatiques et l’intégrisme de certains, n’est pas très loin. Des propos clivant comme ceux de Magnette ou Nollet, le langage propagandiste quasi mensonger de certaines ONG doivent être dénoncés car dangereux !

  • Posté par Bodart Anne, dimanche 14 novembre 2021, 15:22

    comment peut on encore interviewer ce clown qui est juste bon à quelques sorties médiatiques nauséabonde quand il y a des inondations (je vous l'avais bien dis que s'il ne faisait pas sec il ferait mouillé);incapable de débattre scientifiquement avec d'autres (à part en quart-images dans un studio séparé, authentique..),juste capable de faire interdire des conférences qui ne vont pas dans sa religion réchauffiste, bref tout ça pour espérer devenir le grand pape de son église GIEC..pathétique..

  • Posté par De Ronde Michel, dimanche 14 novembre 2021, 12:51

    La conclusion de cette énième édition barnumesque de la « Foire internationale du Climat et de la Planète », grandiose et dispendieuse vitrine du business vert, a quelque chose de rassurant. Une fois de plus le bon sens et le réalisme des gouvernants l’auront emporté sur le délire collectif et la vanité de la nébuleuse des ONG alimentaires émargeant à l’économie globale et à la grande finance internationale.

Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko