Accueil Monde Asie-Pacifique

L’impossible dépôt de dossier pour les Afghans en recherche de protection

Les Afghans qui peuvent prétendre à un regroupement familial ou un visa humanitaire sont face à un mur d’obstacles. Des avocats appellent à une simplification des procédures, pour répondre à une « situation exceptionnelle ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

Avant la chute de Kaboul aux mains des talibans, la Belgique avait donné un titre de réfugié à un Afghan. Comme le raconte son avocate Selma Benkhelifa, cet homme est hazara, une minorité chiite violemment réprimée sous le précédent règne taliban, aujourd’hui la cible favorite des djihadistes de l’Etat islamique au Khorasan. Cet homme voudrait ramener auprès de lui sa mère, sa sœur et ses deux nièces.

L’époux de sa sœur a disparu. Elle-même s’était formée auprès des Américains pour être sage-femme, spécialisée dans les soins post-avortement, comble de l’affront pour des fondamentalistes religieux. « Pour ces femmes qui sont seules, il n’y a aucun moyen d’obtenir un rendez-vous pour introduire une demande de visa humanitaire », déplore Selma Benkhelifa.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Asie-Pacifique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs