Accueil Planète Climat

«Je m’excuse»: le président de la COP26 en larmes en dévoilant l’accord (vidéo)

A l’issue d’une journée supplémentaire sur le sol écossais, Alok Sharma n’a pas su cacher son émotion, ni sa déception face à l’accord trouvé à l’issue de la COP26.

Temps de lecture: 2 min

La 26e Conférence des Parties (COP26) s’est achevée samedi avec un « bilan très mitigé qui offre toutefois des perspectives. La mécanique complexe de la décision mondiale et la frilosité voire le conservatisme de certains Etats ont toutefois fortement limité les avancées réelles », a jugé dimanche le ministre wallon de l’Energie et du Climat.

« La catastrophe climatique frappe toujours à la porte », a averti le patron de l’ONU, Antonio Guterres. « Nous avons maintenu +1,5ºC à notre portée (…) mais le pouls est faible », a déclaré pour sa part le président de la COP26, le Britannique Alok Sharma.

A l’issue d’une journée supplémentaire sur le sol écossais, Alok Sharma n’a pas su cacher son émotion, ni sa déception face à l’accord trouvé à l’issue de la COP26.

«  Puis-je simplement dire à tous les délégués que je m’excuse de la façon dont ce processus s’est déroulé  », a-t-il lancé assis, les larmes aux yeux, face aux centaines de représentants ayant participé aux échanges durant quinze jours. «  Et je suis profondément désolé  », a-t-il continué en affirmant comprendre « la profonde déception ». Il a cependant conclu sur une note plus positive, en exhortant les représentants à protéger cet accord.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par collin liliane, dimanche 14 novembre 2021, 23:18

    C'est vrai que l'accord manque cruellement de mesures antinatalistes.

  • Posté par D. Frederic, dimanche 14 novembre 2021, 22:19

    "bouhouhou on a pas d'accord...mais on repart tous dans nos jets privés...youpiiiiiiii". Des grues et des cordes. Qu'on se débarrasse de tous ces parasites.

  • Posté par DOMINIQUE SCHOLLAERT, dimanche 14 novembre 2021, 18:56

    Que les naissances soient contrôlées en Afrique, Asie et Amerique Latine !

  • Posté par collin liliane, dimanche 14 novembre 2021, 23:42

    @Thomas Jacquemin C'est votre commentaire qui n'a aucun sens. Quand on fait le rapport/population, il est NORMAL que des pays développés ayant une faible natalité polluent davantage par nombre d'habitants que des pays sous-développés ayant une forte natalité. Mais personne n'a envie de vivre dans ces conditions et les déplacements migratoires en sont la preuve. En Belgique sont installées plus d'un million de personnes qui polluent "à la belge" , même si elles sont a originaires de pays non Occidentaux (Maroc, Turquie, Afrique noire, Amérique du sud, Pakistan, Afghanistan, Kurdistan, ...) et qui sont plus prolifiques que les Belges d'origine, reproduisant ainsi l'erreur fondamentale qui les a contraints à partir de chez eux.. Alors oui, la surnatalité est un fléau.

  • Posté par Thomas Jacquemin, dimanche 14 novembre 2021, 20:26

    Quel dommage de tomber dans le sophisme bas de gamme lorsqu'on parle du sujet le plus crucial du siècle à venir. Il suffit d'ouvrir un rapport du GIEC ou de l'IEA pour se rendre compte que les pays développés comme la Belgique ou le Luxembourg polluent bien plus en terme de tonnes de CO2 émises par an et par habitant que la Chine, l'Inde ou le Brésil. Mais bon, visiblement il est trop compliqué pour certain(e)s de vérifier les informations qu'ils/elles véhiculent comme bon leur semble!

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Climat

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs