Accueil Société

L’empire Enodia/Nethys se déchire sur le «cloud» de Resa

Deux sociétés liégeoises, NRB et Win, attaquent l’intercommunale Resa devant le Conseil d’Etat pour casser un marché informatique. Suspicion d’entente, de conflit d’intérêts et menaces d’actions au pénal suite à des « pressions », c’est l’ambiance au sein de la galaxie Nethys.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Décidément, l’onde de choc du démantèlement de l’empire Nethys n’en finit plus de secouer Liège. Et les traditionnels petits arrangements entre amis cèdent désormais la place à un Far West fratricide. Témoin, l’attribution d’un marché public informatique du gestionnaire du réseau de gaz et d’électricité Resa à deux partenaires inédits, Proximus et Contraste (1).

Le marché a fait l’objet de plusieurs recours devant le Conseil d’Etat (l’audience est prévue mercredi). Particularité nº 1 : ils ont été introduits par deux sociétés liégeoises, NRB et Win, ayant toutes deux des liens capitalistiques avec l’intercommunale Enodia (ex-Publifin), qui détient 100 % des parts de Resa (voir infographie ci-dessous). Particularité nº 2 : Win et NRB attaquent en fait… un de leurs clients. Resa ayant, ces deux dernières années, attribué plusieurs marchés à ces deux sociétés, pour des montants parfois supérieurs à celui qui est attaqué aujourd’hui.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Lambotte Serge, dimanche 14 novembre 2021, 21:27

    Ne serait-il pas nécessaire de faire revenir Moreau pour remettre un peu d'ordre?

  • Posté par Lambotte Serge, dimanche 14 novembre 2021, 21:23

    Quand est ce que un magistrat (un vrai) mettra fin à cette saga jouée sur le compte des contribuables?

  • Posté par J.-M. Tameyre, dimanche 14 novembre 2021, 20:47

    "se libérer des contraintes, jouer avec les marchés publics" - Et la SMALS au niveau fédéral, c'est quoi à votre avis ? Et pourquoi Ethias est le plus gros client de NRB qui ne reste que son service IT historique et externalisé ?

  • Posté par Fonder Daniel, dimanche 14 novembre 2021, 20:18

    Les clown du parlement wallon ont joué leur cinéma devant les caméras, Les pontes du Hainaut et Dermagne ont dynamité Nethys. On en liquide les morceaux à bas prix. Toutes les victimes sont liégeoises et les perdants sont tous les liegeois. Jusqu’à présent aucune condamnation en justice. Un véritable gâchis pour quelques parvenus qui ne travaillaient pas et la jalousie des politiciens pour le salaire des gestionnaires avec des boucs-émissaires désignés … et d’autres petits copains tirent les marrons du feu en créant des filiales pour se libérer des contraintes, jouer avec les marchés publics …. Il est temps que nos journalistes publient les chiffres comme Le Soir !

  • Posté par Fonder Daniel, lundi 15 novembre 2021, 15:14

    J-M aime jouer son petit Gemenne … il oublie la facture globale pour les liegeois … mieux vaut de bon gestionnaires même s’il faut les payer et un groupe qui avait créé de la richesse.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs