Accueil Sports Sports moteurs Formule 1

Vainqueur au Brésil, Lewis Hamilton reprend des couleurs

Parti de la 10e place sur la grille du GP du Brésil, le pilote britannique a offert un récital pour venir à bout de Max Verstappen (2e). Il affichait 21 points de retard avant la course, le voici revenu à 14 unités de son rival. Ceci, à 3 courses de la fin du championnat du monde.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Cela fait des mois que l’ambiance entre Max Verstappen et Lewis Hamilton est plus réfrigérante que la période glacière. Sous la chaleur de Sao Paulo, leur rivalité pour la conquête du titre mondial a pris une nouvelle dimension. Si Christian Horner, le patron de l’écurie Red Bull, et Toto Wolff, le boss de l’équipe Mercedes, évoluaient dans un western, ce serait probablement à coups de Colt qu’ils expliqueraient leurs divergences de vue.

Aileron arrière non conforme

Pendant tout le week-end, l’Autrichien a éprouvé des difficultés à masquer la colère froide qu’il nourrit envers la formation rivale. Elle avait éclos à l’issue des qualifications quand les inspecteurs de la FIA ont disqualifié la Mercedes de Lewis Hamilton pour un aileron arrière non conforme de… 0,2 mm.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Formule 1

Analyse Formule 1: la guerre des boss

La rivalité entre Lewis Hamilton et Max Verstappen s’exprime essentiellement sur la piste. Dans le paddock, Toto Wolff et Christian Horner, patrons respectifs de Mercedes et Red Bull, s’envoient des « amabilités » depuis des mois.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs