Redécouvrir la Terre grâce à un voyage dans l'espace

Polestar croit au fait que nous pouvons atteindre de nouvelles frontières automobiles durables en regardant simplement vers notre maison.

En tant qu'êtres humains, nous avons toujours cherché à explorer, développer et innover pour atteindre notre plein potentiel. Nous avons atteint des objectifs que très peu osaient rêver il y a cent ans. L'une de ces personnes était le romancier H.G. Wells - "le père de la science-fiction" (né en 1866). Futuriste, il a écrit des œuvres utopiques et a prévu l'avènement de la révolution des transports, comme les avions, les chars et les voyages dans l'espace. Wells a prêché la progression tout au long de sa vie. Progressivité que nous avons depuis modelée. Néanmoins, ses récits d'exploration s'accompagnaient également d'avertissements quant à la possibilité d'aller trop loin. Des leçons dont nous devrions tenir compte, afin que notre ingéniosité et notre innovation n'entravent pas notre durabilité.

L'espace représente une opportunité et l'avenir. En outre, il a également apporté une nouvelle perspective et un nouvel éclairage sous la forme de "l'effet de surplomb" (the overview effect). Le vide et l'immensité de l'espace entraînent un changement cognitif de la conscience rapporté par les astronautes pendant les vols spatiaux, souvent lorsqu'ils regardent la Terre depuis l'espace. Ceux qui en ont fait l'expérience décrivent une nouvelle compréhension de l'unicité, de la fragilité et de la relative petitesse de notre planète. La durabilité est le nouveau critère de choix et la marque de voitures électriques à hautes performances Polestar travaille sans relâche pour minimiser l'impact négatif de ses voitures sur l'environnement, en s'efforçant de concevoir des voitures à zéro émission.

Nous sommes à un point de basculement où le changement climatique n'est plus une théorie. Le transport est l'un des secteurs les plus polluants, mais cela peut changer. "Nous sommes convaincus que le plaisir de conduire, la beauté d'un bon design et l'innovation technologique ne doivent pas se faire au détriment de notre planète", déclare Åsa Borg, responsable du marketing chez Polestar.

L'ancienne astronaute Karen Nyberg souligne le sentiment de responsabilité interpersonnelle. La Terre étant le foyer de l'humanité, chaque personne a donc l'obligation de faire ce qu'elle peut pour la protéger. Notre avenir est une responsabilité collective. Elle explique : "C'est le deuxième aspect de l'effet de surplomb : comprendre que c'est notre maison, c'est-à-dire chaque personne sur Terre. Nous sommes tous connectés. Chaque personne a beaucoup plus de points communs que de différences." Une pensée similaire a été formulée par Wells il y a cent ans : "Notre véritable nationalité est l'humanité.".

Pour protéger notre environnement, la transparence dans la mesure et la communication de notre empreinte carbone est essentielle. Fredrika Klaren, responsable du développement durable chez Polestar, explique : "La transparence est la clé du voyage vers moins de paroles et plus d'actions ciblées, pour finalement briser la chambre d'écho climatique. En saisissant cette opportunité, nous avons tous un rôle à jouer."

Polestar croit qu'il faut faire partie de la solution, que le progrès ne doit pas se faire au détriment de l'environnement. Nous ferons l'expérience du maximum, avec un impact minimal. Ensemble, nous pouvons créer un "bon design" qui stimule l'innovation durable. Les gens sont la force motrice d'un véritable changement environnemental pour notre planète.

Polestar veut montrer l'exemple. Aujourd'hui, toutes les voitures ont une empreinte écologique, mais elles travaillent sans relâche pour minimiser leur impact négatif sur la planète et visent à être totalement transparentes sur ce parcours. Elle s'est imposée dans l'industrie automobile comme le seul constructeur à publier une analyse complète du cycle de vie (ACV) d'un véhicule. C'est ce que le constructeur automobile a fait avec la voiture électrique Polestar 2 , avec une transparence totale sur la méthodologie. Le passage à l'électricité n'est pas une fin en soi, c'est un début. Il en va maintenant de l'industrie automobile de lui emboîter le pas.

Wells lui-même n'a jamais oublié ses racines, même s'il a toujours regardé vers l'extérieur. Lorsque les protagonistes de son roman "The First Men in the Moon", qui voyagent remarquablement dans l'espace, sont capturés par des extraterrestres. L'hostilité de l'espace fait soudain de la Terre un refuge. L'objet de l'histoire change, et ils doivent redécouvrir la Terre. Le voyage n'est pas le but final, c'est le début.

En savoir plus sur Polestar

La UneLe fil info Partager