Accueil Société

Le Comité de concertation est avancé à mercredi

L’information vient de tomber. Le Codeco prévu initialement ce vendredi 19 novembre a été avancé.

Temps de lecture: 3 min

Le Premier ministre Alexander De Croo a décidé d’avancer la réunion du Comité de concertation à mercredi à 14h30, rapporte son porte-parole. Les représentants des gouvernements fédéral et des entités fédérées se retrouveront à partir de cette heure pour discuter d’éventuelles nouvelles mesures à mettre en place pour tenter d’endiguer la propagation du coronavirus.

Le précédent Comité de concertation avait lui aussi été avancé, au mardi 26 octobre. Entre-temps, plusieurs médias ont révélé lundi matin les grandes lignes des recommandations préparées par le GEMS (groupe d’experts pour la stratégie de gestion de la pandémie en Belgique) en vue du Codeco prochain. Le groupe d’experts préconise d’élargir le port du masque (à davantage de situations et à partir de 9 ans) et de suspendre durant plusieurs semaines les activités de nuit et sports de contact en intérieur.

Comité de concertation: les mesures sur la table à ce stade

Le ton a changé : les experts du Gems, qui conseillent le gouvernement sur les mesures sanitaires à mettre en place durant la crise, ont travaillé tout le week-end pour boucler leur nouveau rapport en vue du Comité de concertation initialement prévu vendredi 19 novembre. Le Soir en a obtenu copie. Et le message est clair : il faut « renforcer les mesures ». Trois propositions concrètes font leur apparition dans le rapport. Tout d’abord, un arrêt temporaire (de trois à quatre semaines) du secteur de la nuit et de toutes les activités les plus risquées où le masque et les distances de sécurité ne peuvent pas être respectés (sports de contact à haut risque, loisirs estudiantins…).

> Masque, télétravail obligatoire, fermeture du secteur de la nuit : le Gems passe à l’offensive

Ensuite, rendre le télétravail à nouveau obligatoire jusqu’aux vacances de Noël, dans le but également de réduire la pression sur les transports en commun. Troisièmement, l’imposition du masque pour les enfants dès 9 ans (quatrième primaire) à l’école ainsi que dans tous les lieux où le masque est obligatoire. Tout cela ne reste évidemment « que » des mesures recommandées par les experts. Il faudra attendre le Comité de concertation, et l’arbitrage politique, pour connaître les décisions qui seront finalement prises.

Les chiffres

Selon les chiffres de l’institut de santé publique Sciensano publiés ce week-end, entre le 3 et le 9 novembre, une moyenne de 10.081 personnes ont été contaminées chaque jour par le coronavirus en Belgique. Un cap a été franchi.

Après le record de 15.208 contaminations en un jour recensé lundi, lendemain de week-end, quelque 12.942 autres ont encore été comptabilisées mardi, illustrant la montée en puissance de l’actuelle 4e vague de l’épidémie.

Entre le 6 et le 12 novembre, 207 admissions quotidiennes à l’hôpital de patients atteints du coronavirus ont également été enregistrées, en augmentation de 21 % par rapport à la période de référence précédente.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

14 Commentaires

  • Posté par STORDIAU Pierre, lundi 15 novembre 2021, 20:00

    Les mesures vont tomber : tant pis pour les "libertaires" et autres "kollabos viraux" ! Bravo les Autrichiens !

  • Posté par c007LH1, lundi 15 novembre 2021, 13:06

    Le port du masque pour les enfants est une mesure qui ne changera rien du tout. Les enfants jouent sans se soucier des distanciations et sans preter attention au masque. Les bulles ne peuvent être maintenue dans les petites écoles, sans compter que les frateries se melangeront de toute façon une fois hors de l'ecole. Enfin le discour sur la santé mentale est hypocrite, si les politiques s'en inquiètaient vraiment, il y aurait eu des mesure pre-covid pour d autres problématiques. Le vrai problème, c est qu un enfant à la maison, c est un adulte qui ne travaille pas... une école ouverte, c est un vecteur en plus: classes, adultes, parents sans compter les transports en commun.

  • Posté par Verschuren Vincent, lundi 15 novembre 2021, 12:02

    Les casinos et plus particulièrement les GOLDEN Palace n'ont aucun respect de leur personnel, une fois, ils font partis des loisirs, et dès fois de l'horéca selon les mesures prises. Il faut savoir que plus de 80 % des gens qui fréquentent ce genre d'établissement ne sont pas vaxiné. Dans certains lieu, il n'y a même pas d'appareil mesurant le CO2 et lorsqu'il y en avait, ils les ont retiré car ils sonnaient. Alors pourquoi le Gouvernement et le SPF Santé laissent faire!

  • Posté par Stephane M, lundi 15 novembre 2021, 11:51

    Beaucoup parle d'angoisses déraisonnables mais ce n'est pas cela le problème. Le soucid est que le covid met trop sous pression les hôpitaux et ce dans tout les pays du monde, manque de lits, manque de personnel, manque de matériel. Et ce problème n'est pas qu'en Belgique. On ne peux tout simplement pas accueillir tout les malades a l'hôpital si on ne prends pas de restrictions/encourage la vaccination. Disons que l'on ne fait rien que vas t il se passer ? Des gens avec une jambe cassée ne se feront oas sougner, des accidenté de la route non plus, des cancereux seront sans chimiothérapies et on ne pourrz meme pas soigner tout les covid hospitalisés. A ce moment la quelle sera la réaction des anti vax, anti restrictions, anti tout? Probablement rien s'il ne sont mas touché mais si c'est a eux que l'on dira désolé plus de place on ne peux oas vous soigner, idem si c'est leur enfant, conjoint, parent,... On aura alors des excité qui en voudront aux politiques de n'avoir rien fait,... Évidement on peux toujours mettre des tentes sur les parking des hôpitaux mais faut encore assez de personnel et ca ne se trouve pas si facilement même a l'étranger car ils sont requis dans les hôpitaux de leur pays. Idem pour le matériel la drmande augmente fortement il y a des delais pénuries sans compter l'augmentation des prix.... Du coup sans rien faire on aurait une guerre civile car chacun voudrait etre soigné. Il y aurait moins de soucis si le covid faisait mourir les gens très rapidement (quelques heures) sans que l'on aie besoin d'aller a l'hôpital car ca serait inutile

  • Posté par El Cabron Nicolas, lundi 15 novembre 2021, 10:43

    @ collin liliane. Chère Madame, force m'est de reconnaitre que vos commentaires sont ceux d'une personne plus anxieuse qu'agressive (je n'en dirais pas autant de tous les noms que je citais). Sauf votre respect, peut-être puis-je vous suggérer de consulter quelques ouvrages de philosophie élémentaire pour soulager la thanatophobie clairement exprimée dans votre message. Nul ne peut être insensible à la mort d'un proche mais lorsque la peur de perdre l'être cher vous pousse à la déraison, il est temps d'entreprendre quelque chose. Ne perdons pas de vue que nous sommes tous mortels.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko