Accueil Marché de l’art

Jeanine Cohen ou la peinture comme intégration

L’artiste bruxelloise se joue des vides et des pleins dans une exposition incontournable qui retrace vingt ans de recherche coloriste et lumineuse

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Cela fait des années que la commissaire Yolande De Bontridder cherche à organiser une exposition solo de Jeanine Cohen en Belgique. La rencontre avec Gil Bauwens et Minyoung Lee a enfin permis la réalisation de ce beau projet, concomitant à une autre exposition de la même curatrice : une sélection de bronzes d’artistes contemporains à la Hopstreet Gallery à Ixelles. « Je suis le travail de Jeanine depuis plus de vingt ans » raconte Yolande De Bontridder, qui l’a exposée dans les années 90 au sein de sa propre galerie, avant de la convier à intervenir dans plusieurs manifestations d’envergure, comme la rétrospective Jo Delahaut au Botanique ou plus récemment « Private Choices » à la Centrale.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Marché de l’art

Saint-Nicolas dépose sa hotte chez Haynault

Trois grosses journées d’enchères à la salle de vente uccloise ces lundi 6, mardi 7 et mercredi 8 décembre. Tableaux, mobilier, objets d’art, numismatique, bijoux et belles marques attendent les (grands) enfants sages.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs