Accueil Société

Le Comité de concertation avancé: masque, télétravail… les mesures fortes du Gems qui sont sur la table

Le Comité de concertation prévu initialement vendredi a été avancé de deux jours, soit à ce mercredi. Les experts du Gems ont rendu leur avis dans un rapport. Plusieurs mesures seront discutées.

Temps de lecture: 2 min

Le ton a changé, la hausse des chiffres inquiète. Le Premier ministre Alexander De Croo a décidé d’avancer la réunion du Comité de concertation à ce mercredi à 14h30. Les représentants des gouvernements fédéral et des entités fédérées se retrouveront à partir de cette heure pour discuter d’éventuelles nouvelles mesures à mettre en place pour tenter d’endiguer la propagation du coronavirus.

L’avis des experts

Les experts du Gems, qui conseillent le gouvernement sur les mesures sanitaires à mettre en place durant cette crise, ont travaillé tout le week-end pour boucler leur nouveau rapport en vue du prochain Comité de concertation, avancé au mercredi 17 novembre. Et le moins que l’on puisse dire… c’est que le ton a changé face à la quatrième vague. Dans un document daté de dimanche soir, dont Le Soir a obtenu copie, ils plaident pour une nouvelle batterie de mesures plus sévères.

Masque, télétravail obligatoire, fermeture du secteur de la nuit : le Gems passe à l’offensive

Ce document comporte plusieurs mesures phares : une nouvelle fermeture du secteur de la nuit et de toutes les activités les plus risquées où le masque et les distances de sécurité ne peuvent pas être respectés.

Marc Van Ranst réagit

Ce rapport était normalement confidentiel. Selon Marc Van Ranst, il s’agit d’un « énorme abus de confiance. Certains politiciens veulent que ça se sache. C’est ainsi qu’ils obligent les experts à donner des explications ». Ce sont les propos du virologue à Het Laatste Nieuws. « Ce document a été envoyé aux politiciens hier et il n’est pas approprié qu’il soit immédiatement publié dans les journaux. Ces conseils devraient d’abord aller au bureau du commissaire Corona, puis aux politiciens, qui doivent ensuite en discuter et rendre compte des choix faits à partir de ces conseils », a-t-il indiqué.

Le virologue Marc Van Ranst (KU Leuven) juge inacceptable que les recommandations du groupe d’experts Gems aient été divulguées à l’avance. « Nous présentons plusieurs mesures, c’est aux politiques de choisir parmi elles. Maintenant il sera très difficile, voire impossible, d’avoir un débat serein. » Il déplore : « Les fuites rendent beaucoup plus difficile la prise de décisions nécessaires, mais parfois impopulaires. De plus, aujourd’hui, les gens peuvent difficilement voir la différence entre les experts et les politiciens, et il y a effectivement une différence. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

24 Commentaires

  • Posté par firre genevieve, lundi 15 novembre 2021, 20:05

    réponse à Backelant Evelyne; J'ai répondu à votre message, pour faire simple: - Connaissez vous des gens qui ne passent pas par l'ONE ? (moi pas) - les chiffres de la ''Région Wallonne'' ? ha ! ha ! . . . !? . . . Nous en reparlerons plus tard . . .

  • Posté par firre genevieve, lundi 15 novembre 2021, 19:41

    La seule vaccination légalement obligatoire en Belgique est la vaccination contre la poliomyélite. Plusieurs vaccinations sont toutefois exigées pour qu’un enfant puisse fréquenter un milieu d’accueil agréé par l’Office de la Naissance et de l’Enfance (crèche, accueillant(e), pré-gardiennat, maison d’enfants…). Non seulement ces vaccins protègent votre enfant de manière individuelle, mais ils sont obligatoires dans un but de protection de la santé des enfants sur le plan de la collectivité. De plus, la vaccination généralisée permet de protéger les nourrissons qui ne sont pas encore en âge d’être vaccinés. Dans ces collectivités : • les vaccins exigés sont ceux contre la poliomyélite, la diphtérie, la coqueluche, les infections à Haemophilus influenzae de type b, la rougeole, la rubéole et les oreillons. • les vaccins fortement conseillés sont ceux contre le pneumocoque, la méningite à méningocoques C et l’hépatite B. Même si l’enfant ne fréquente pas un milieu d’accueil, toutes ces vaccinations sont également fortement recommandées sur base des avis du Conseil Supérieur de la Santé. Le Programme de vaccination de la Fédération Wallonie-Bruxelles préconise de suivre un calendrier de vaccination déterminé et offre gratuitement les vaccins recommandés. Bien que je sois dubitative quand aux vaccins vers l’étranger, je peux confirmer qu’il y a 65 ans et plus, ma chère maman devait se faire vacciner pour pouvoir prendre l’avion vers l’afrique

  • Posté par El Cabron Nicolas, lundi 15 novembre 2021, 17:13

    C'est amusant de voir les réactions de certains humains bas du front qui, une fois confrontés à la déception du constat implacable de la perte d'efficacité du vaccin, plutôt que de se résoudre à l'évidence, en veulent à la terre entière et cherchent des responsables expiatoires.

  • Posté par Smyers Jean-pierre, mardi 16 novembre 2021, 17:38

    Méthodes propres à l'extrême-droite: faire appel à la peur; pilonner de fausses informations; ne pas répondre aux objections; se défausser; vilipender et injurier; refuser les solidarités; cultiver l'intolérance; bombarder de références à des sites alternatifs et non recoupés scientifiquement. Un signe: dans ce type de discours, l'humour et l'autodérision sont absents.

  • Posté par firre genevieve, lundi 15 novembre 2021, 20:48

    parce que vous, vous êtes ''haut du front'' ?

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko