Accueil Culture Arts plastiques Les expos en cours

Jawlensky, le visage emblème du sacré

La Piscine à Roubaix fête ses vingt ans avec une exposition très classe consacrée à ce grand nom de l’avant-garde du XXe siècle

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Vingt ans déjà que la Piscine de Roubaix devenue « musée d’art et d’industrie André Diligent » accueille une multitude de visiteurs bluffés par le charme des lieux et l’éclectisme des collections. S’y bousculent, dans un joyeux tohu-bohu de styles et d’époques, peintures, sculpture, céramiques, textiles, bijoux… Il faut remonter jusqu’en 1932 pour comprendre l’étrange luxe des lieux. Il s’agissait d’offrir un « palais du corps », rien de moins, à la population de la ville et des faubourgs. Considéré comme point d’orgue « hygiéniste » de l’art déco, La Piscine sacralisait le « mens sana in corpore sano » alors en vogue notamment par l’intermédiaire des magnifiques vitraux abstraits en forme de soleil levant qui marquent chaque pôle de la piscine et se reflètent de façon magique dans l’eau du bassin.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Expos en cours

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs